Connectez-vous S'inscrire

R1 Féminines - Patrice RANC (Rodez II) : "Il faudrait homogénéiser tout cela pour que tout le monde y trouve de l'intérêt"

Vendredi 28 Juin 2019

Pour sa dernière saison à la tête de l'équipe réserve des féminines de Rodez, Patrice Ranc est satisfait mais également frustré par les résultats de son équipe et notamment, la première place que les Sang & Or laissent échapper pour un rien au TFC II (par Le Lensois).


Que pensez-vous de cette saison ?
Nous faisons un championnat assez intéressant cette année  avec une place de deuxième en championnat et une demi-finale de Coupe d'Occitanie. C'est un peu frustrant car nous finissons deuxième derrière Toulouse contre qui nous n'avons jamais perdu (victoire à l'aller, et match nul au retour). Nous avons laissé des points bêtement à Léguevin, et à Balma notamment. Après, nous faisons une bonne saison et nous avons proposé une bonne qualité de jeu. C'est ce que nous voulions faire. Globalement, c'est une bonne saison.
 
Qu'est-ce qui vous a manqué pour passer au dessus du TFC notamment ?
Il nous a manqué par moment de l'effectif. Même avec des descentes de joueuses de D1, à Léguevin, nous jouons juste à 11 avec des blessées. Il nous a également manqué de la réussite par moment. Après il ne faut remettre en cause également la qualité des adversaires, la progression de certaines équipes tout à long de la saison. Ça se voit que les équipes bossent dans ce championnat. Dans la saison, je passe 38 joueuses, c'est compliqué de trouver de la régularité et des automatismes. C'est tout de même un problème de riche (rires).
 
Du coup être deuxième derrière les Violettes c'est davantage frustrant ou glorifiant ?
C'est frustrant comme nous ne perdons pas contre elles. Après, nous savons très bien que la première place, nous la perdons contre des équipes de bas de tableau. C'est râlant car je pense que sur la saison nous avions un petit avantage sur le jeu. Après, une saison c'est long. Il y a des faits de jeu, des péripéties, des blessures. En demi-finale contre Montpellier, nous y sommes allés avec 12 joueuses, dont des U19. Il a fallu composer, après c'est le lot des équipes réserves.
 
Les objectifs sont-ils atteints selon vous ?
Il n'y a pas réellement d'objectif sportif. Nous sommes en place pour faire progresser les jeunes joueuses en tant que tel et après accueillir les joueuses du groupe D1 qui ont besoin de temps de jeu ou reviennent après une blessure.
 
C'est vrai que votre équipe ne peut pas prétendre évoluer plus haut qu'elle ne l'est déjà du coup...
Nous sommes au maximum. Cette année, surtout sur la phase aller, il y avait parfois de gros écarts. Nous avons mis plusieurs fois 11-0. Ce n'est pas contre les équipes qui accèdent, la différence avec la R2 est grande. Les coachs d'en face ont compris et ont bossé et on le voit sur les phases retours.

Patrice Ranc reste frustré malgré la bonne saison de ses filles (crédits : Mica GBM)
Patrice Ranc reste frustré malgré la bonne saison de ses filles (crédits : Mica GBM)

« Il y a trop d’écart dans le championnat R1 »

Il y a une grosse marche entre la R1 et la R2, pourtant au pied du podium, on retrouve Ramonville et Léguevin, deux promus ...
Oui, on voit qu'ils bossent. En réserve, Toulouse et Rodez ont joué le jeu jusqu'au bout, mais Albi et Montauban se sont écroulés en début de saison. Il y avait tout de même deux promus Ramonville et Léguevin, mais également Eaunes et Gaillac qui étaient repêchés. Dans un sens, nous avions presque quatre équipes de R2. À Léguevin, nous perdons 1-0, certes nous aurions pu gagner grâce au premier quart d'heure, mais les filles en face ont fait leur match. Elles étaient organisées défensivement et on voyait un bloc équipe qui travaille.
 
Entre Balma, Portet, Toulouse, Albi, Montauban et votre équipe, ça promet une poule solide l'année prochaine non ?
Nous allons voir Portet quel sera leur état après la descente. Balma c'est un peu le même topo. Les joueuses vont-elles vouloir refaire une saison pour les barrages. Si ça reste en l'état ça sera bien plus intéressant. Après, nous (les réserves), nous prêchons pour un rassemblement avec la poule du Languedoc-Roussillon en prenant les cinq premiers de chaque poule.
 
Vous voudriez faire une R1 élite en quelques sortes...
Je ne veux pas dire ça, ça serait péjoratif. Mais pour homogénéiser les poules, ça serait intéressant. On le voit dans l'autre poule, Montpellier est invaincu, prend 10 buts pour en inscrire 100... Latte qui joue les barrages, ils ont perdu deux matchs. Les deux poules se ressemblent sur le coup. Nous les jouons régulièrement en amicaux ou en Coupe, ce sont des équipes qui nous ressemblent dans la qualité des effectifs. Ce n'est pas négatif ce que je dis, mais on constate un écart avec les équipes du bas de tableau.
 
C'est vrai que de nombreux coachs nous en parlent. Pour eux, il y a un fossé entre la D2 et la R1 mais également entre la R1 et la R2. C'est également votre avis du coup...
Voilà. Entre les premiers de R1 et la D2, je ne pense pas qu'il y ait tant d'écart. Montpellier avec leur équipe de R1 joueraient en milieu de tableau de D2, notre équipe pourrait le faire également. Il y a trop d'écart dans le championnat de R1. Je pense qu'il faudrait homogénéiser tout cela pour que tout le monde y trouve de l'intérêt. Quand des joueuses prennent chaque week-end 6-0, 7-0 ce n'est pas motivant.
 
Dernière question pourquoi ne reprenez-vous pas du service la saison prochaine ?
J'ai décidé de stopper pour raisons professionnelle et familiale.

Le Lensois (lelensois@footpy.fr)

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :