Connectez-vous S'inscrire

R1 Futsal (vidéo) - Loïk VIDAL (Pibrac) : "Je ne vous le cache pas, nous étions à deux doigts de tout claquer et mettre notre travail au placard."

Lundi 26 Novembre 2018

Fort d'un deuxième succès consécutif 3-1 sur le terrain de Cayun, Pibrac revient à un point du leader le Toulouse Métropole Futsal, son dauphin de la saison dernière. À l'occasion de cette victoire, le coach et président du club, Loïk Vidal nous livre son avis sur le début de saison de ses troupes.


Quel est votre sentiment sur ce succès contre Cayun ?
La rencontre qui nous opposait à Cayun jeudi était une rencontre à double enjeu. Tant pour eux s'ils ne voulaient pas trop être distancés que pour nous si nous voulions rester au contact du premier et revenir à un point de celui-ci. Ça nous a donné une rencontre engagée et fermée. Mais l'expérience a parlé lors jeudi soir. Nous n'avons pas été extraordinaires, nous avons su aller chercher ce résultat si important et qui plus est à l'extérieur, dans une salle où il n'est pas facile de prendre des points.
 
Que pensez-vous du début de saison de votre équipe ?
Le début de saison est satisfaisant, surtout lorsque l'on connaît la difficulté des équipes pour repartir après un parcours comme celui que l'on a fait. C'est difficile car toutes les équipes veulent gagner, mais je trouve que le niveau proposé est encore un peu plus élevé que l'année dernière, notamment grâce à l'arrivée de joueurs d'expériences ayant connu la Ligue 1.


Justement, après avoir frôlé la montée en D2,  le retour en Régional 1 n'est-il pas trop frustrant pour les joueurs et le staff ?
Le retour en R1 fut difficile pour plusieurs raisons. Il a bien sûr tout d'abord la frustration d'avoir échoué sur la dernière marche là où le plus dur était fait. À la sortie de cette défaite contre Rennes, on perd quatre joueurs cadres du club alors que la logique voulait que l'année suivante soit la continuité de celle-ci avec le même effectif et l'apport de deux/trois éléments qui auraient pu nous permettre de franchir un nouveau cap.

Comment avez-vous réussi à repartir de l'avant ?
Il a fallu qu'Aziz Benguit et moi-même trouvions la motivation et la force nécessaire pour repartir de l'avant et surtout plus forts. Je ne vous le cache pas, nous étions à deux doigts de tout claquer et mettre notre travail au placard. Après de longues discussions, nous avons finalement décidé de nous retrousser les manches pour trois raisons qui nous sont chères ?

Lesquelles ?
Déjà, nous n'avions pas le droit de laisser nos joueurs sur un échec, c'était à l'encontre de nos valeurs. Ensuite, l'école de futsal est l'une de nos principales motivations. Nous avons également créé une famille et j'aurais eu l'impression de l'abandonner. Maintenant, ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. C'est ce que l'on est en train de démontrer à tous nos détracteurs, licenciés et élus avec le développement considérable de notre école, les bons résultats des équipes seniors et surtout notre travail de formation.



Le Lensois (lelensois@footpy.fr)

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :