Connectez-vous S'inscrire

R1 - Gilles GARCIA (Auch) : « Parler de montée en National 3 paraît bien prématuré ! »

Vendredi 5 Avril 2019

Au chaud dans son fauteuil de leader avec 5 points d'avance sur Tournefeuille, le club gersois a plus que jamais le vent en poupe et semble prédestiné à la montée en National 3. Mais le coach, Gilles Garcia, se veut humble et ne veut pas vendre la peau de l'ours dans cette dernière ligne droite.


Selon vous, la montée est-elle déjà en poche ?
Parler de montée en National 3 paraît bien prématuré. Il nous reste cinq matchs à jouer, dont un sur la pelouse de notre dauphin, Tournefeuille et la réception du troisième, Castanet. A noter également que nos trois autres rencontres seront contre des équipes qui nous ont fait du mal à l'aller (Pibrac, Portet et Pradines). Nous continuons donc à bosser en prenant match après match comme nous faisons depuis le premier match de championnat.

La montée n'était-elle pas l'objectif en début de saison ?
On crie haut et fort depuis le début de la saison que l'objectif principal n'est pas la montée. Avant d'arriver à Auch avec le staff, il nous semblait important de prioriser certaines valeurs et c'est ce que nous avons essayer de faire en collaboration avec les joueurs. Force est de constater que la mayonnaise a pris car l'état d'esprit est bon sur de nombreux matchs surtout depuis la reprise de janvier.

Pourtant vous avez un effectif étoffé pour pouvoir la jouer cette montée...
Maintenant, je ne vais pas pratiquer la langue de bois, il y a de la qualité dans notre effectif c'est indéniable, et ce n'est pas un hasard si nous en sommes là. L'appétit est venu en mangeant et désormais, évidemment qu'avec cinq points d'avance à cinq matchs de la fin, la montée est dans les têtes de tout le monde. Il faut continuer à prendre match après match comme nous l'avons toujours fait et les aborder avec humilité et détermination. Nous avons d'ailleurs un match intéressant à préparer contre une belle équipe de Portet qui nous avait fessé à l'aller en nous mettant 4 buts et je ne vous cache pas qu'il me tarde de voir si nos garçons ont de l'orgueil.


"À vrai dire, je dirais que Momo n'a ni tord, ni raison."

Que pensez-vous de l'affirmation de Mohamed Bouamama, le coach de Tournefeuille, lorsqu'il dit qu'Auch est déjà les infrastructures d'une équipe de N3 ?
À vrai dire, je dirais que Momo n'a ni tord, ni raison. Pour ne pas manquer de respect à la totalité des clubs gersois qui galèrent et surtout en période hivernale, je ne me plaindrais surtout pas des infrastructures existantes. Quand je vois les projets sortis de terre de Colomiers ou récemment de Montauban, je me dis que l'on a encore une marge de progression. Les employés municipaux font tout de même un travaille de dingue pour nous mettre à dispo des pelouses magnifiques et je leur tire mon chapeau d'ailleurs !

Selon vous, les infrastructures du club peuvent progresser ?
Comme dans tous les clubs, il y a moyen d'améliorer encore les choses, c'est certain ! C'est vrai qu'en terme de logistique, avec le nombre d'équipes et de terrains, parfois l'hiver ce n'est pas facile à gérer en particulier lorsque toutes les catégories se retrouvent obligées de tourner sur un seul terrain, le synthétique, sans parler du matériel. Je vous cite un exemple, avec trois séances par semaine, il nous arrive parfois de changer trois fois de lieu. Cela implique donc d'avoir la totalité du matériel sénior (R1 et R2) dans ma voiture remplie à la gueule et je dois souvent emprunter la voiture de ma femme.

De quoi aurez-vous besoin pour assurer cette montée ?
Si nous manquons à ces mots d'ordres : humilité, jeu, cohésion et détermination, nous nous ferons châtier... comme ce fut le cas parfois cette année.


Le Lensois

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :