Connectez-vous S'inscrire

R1 - Le GIROU fait du GIROU en s'offrant une nouvelle grosse tête !

Dimanche 10 Mars 2019

S'il paraît qu'il est difficile d'enchaîner deux succès consécutifs à domicile le Girou n'en a rien faire ! Après avoir défait aux forceps Luzenac il y a quinze jours c'est au tour d'une autre formation du haut de tableau de mordre la poussière. (par Bob Marley)


Un clean sheet , trois buts marqués, des adversaires qui craquent nerveusement, une remontée significative au classement, que voilà une belle soirée ! La première surprise en arrivant au bord du terrain c'est la verdeur nettement visible. Pour la première fois de puis longtemps il fallait presque chercher les plaques de terre ! De là a écrire que la pelouse était bonne il ne faut pas "décarocher" non plus parce qu'en fait c'est une herbe haute qui donnait l'illusion de verdure.  Mais, bon c'était un peu mieux même si le ballon sautillait pas mal. Un tir timide de Diarra sonnait un début un peu en trompe l’œil dans la mesure ou les visiteurs justifiaient vite leur classement en haut. Deux corners et deux buts annulés faisaient craindre le pire pour le Girou loin d'être à l'aise. Mais le foot est vraiment bizarre. Alors qu'avec Tonton Marcel Alonso (ancien dirigeant de Castelnau) on attendait l'ouverture du score pour  les Argelésiens c'est une remarquable action individuelle de Diarra qui nous a fort surpris.  Accélération sur une grosse cinquantaine de mètres  trois adversaires déposés à la course, le gardien dépassé et voilà comment retourner une situation compromise. Mister Sofiane avait vu à la vingt-et-unième un but refusé pour une poussée (?) sur le dernier défenseur. Du mieux indiscutablement pour les locaux puisque dans la foulée Claraco d'un ballon formidablement enroulé a frôlé l'équerre opposée. Voyez messieurs du Kop j'ai bien noté cette action qui pouvait trouver autre chose. Vous le savez il y a bien longtemps que je suis le Girou (bien avant Pechbonnieu). Je connais donc une combinaison sur corner que je n'avais, si ma mémoire est bonne, jamais vue finir au fond. Et bien cette fois Diarra l'a conclue d'un magnifique tir. Comme je suis quelqu'un de très vénal je suis prêt à la dévoiler  contre rémunération... Non, je déconne... C'est donc sur ce score avantageux mais d'un pragmatisme froid que le Girou regagne le vestiaire. Tu vois monsieur Lolo Fernandez j'ai placé le terme adéquat. Lilian et Lolo (fils et père) nous avaient rejoints tonton et moi. Arbitre connu et reconnu Lolo est mon alibi technique m'expliquant à moi Béotien primaire et viscéral les subtilités des coups de sifflet. Nous avons pu apprécier l'arbitrage intelligent de monsieur Karaman très présent. Juste un petit bémol sur la distribution à notre avis précipitée de deux cartons jaunes. Un pour Viste qui soi disant cherchait à gagner du temps alors que cela ne nous est pas paru évident. L'autre pour une sortie sur remplacement de Claraco un peu lente, soi disant là encore.. N'est-ce pas faire un peu de zèle alors que l'arbitre a la possibilité d'ajouter du temps additionnel à volonté ? Cela n'enlève rien à la qualité de son arbitrage mais l'implication financière de cette distribution plombe le budget des clubs déjà à flux tendu. Un petite remarque sur le poids du "chambrage" du Kop qui aura son influence plus tard.

Le Girou peut croire en son maintien dans cette poule compliquée
Le Girou peut croire en son maintien dans cette poule compliquée

On comprend mieux pourquoi certains évoluent en R1 et pas plus haut....

Très peu de choses à noter pour un deuxième acte relativement pauvre. Les locaux qui ont enfin réussi à inculquer aux jeunes talentueux que leur talent ne suffit pas mais qu'accoquiné à la fougue et au combat ils peut être générateur de belles choses vont supporter le poids d'une domination territoriale stérile et surtout inefficace de visiteurs qui n 'en peuvent, mais ! Après que Diarra s'est une nouvelle fois essayé sur Baptiste Péres, c'est en insistant qu'il réussit à tripler son score personnel. Un ballon perdu en tricotant par l'arrière garde visiteuse bien mal inspirée et la messe est dite. Plus grand chose sauf un retourné de Atchum Atchum (à vos souhaits !) trop enlevé. Retour sur le poids des supporteurs locaux. On connaît leur ferveur, quelquefois à l'excès, pas toujours dans la finesse, mais souvent "efficace." Les Argelésiens dont c'était la première venue à Pechbonnieu s'en souviendront ! Non pas que des limites aient été dépassées, bien au contraire. Ce fut même assez soft mais le problème c'est que quand ils tiennent quelqu'un il faut que celui-ci et ses co-équipiers aient les nerfs solides. Comme latéral droit l'a appris à ses dépens. "Grâce" à quelques gaffes il est devenu la cible évidente de quolibets moqueurs et de remerciements chantés. Ont-ils influencé l'énervement qui a gagné Kipré auteur d'une poussée violente sur son vis à vis atterrissant les fesses par terre, qui a provoqué son expulsion justifiée et le pétage de plomb de Bokian depuis le banc des remplaçants qui lui a valu un rouge ? On comprend mieux pourquoi certains évoluent en R1 et pas plus haut.... Si une poignée relativement peu nombreuse suffit pour les faire disjoncter que feraient-ils face à des milliers de spectateurs ? Bref ! Le Girou s'offre un beau succès qui lui donne une marge sur la queue du classement suffisante pour avoir des jokers. Alberes est freiné et Tonton nous a lâchement abandonnés au cours du deuxième acte. Normal vu son grand âge !   

LES RÉACTIONS 
Sébastien FARRÉ (co-entraîneur du Girou ) : "on arrive à avancer avec les jeunes."
"Vraiment content ! Comme je t'ai dit la dernière fois (après la rencontre contre Luzenac NDLR) c'est vraiment une progression. Match après match on confirme, on progresse. Tout n'est pas parfait mais on arrive à ne pas prendre de but à en mettre trois même en l'absence des anciens, du capitaine (Romain Goreau pour mémoire). On arrive a avancer avec les jeunes. C'est vraiment une très bonne soirée.Quand je parle de progression elle tactique, elle est technique mais aussi surtout elle est mentale. Le saison dernière très compliquée les a faits progresser et grandir. J'ai énormément insisté sur ce côté solidarité, efforts, agressivité, ces valeurs qu'on pratique ici depuis des années. Il leur manquait ça et comme ils ont le talent on additionne les deux et on fait des résultats très positifs. C'est encore tôt la saison est longue le foot ça va vite, étape par étape. Maintenant c'est Béziers le week-end prochain. On ne va pas se projeter plus loin pour l'instant il va falloir être en forme. On enchaînera avec Albi et l'Union. En fonction des résultats on pourra avancer." 

Guillaume BORONAD (entraîneur de Alberes Argelès) : "on apprend, on apprend."
"Nous avons des situations dans le premier quart d'heure que nous n'arrivons pas à concrétiser. Ensuite nous avons déjoué, on n'a pas respecté les consignes, on a voulu jouer d'une autre manière. À partir de là on s'est procuré moins d'occasions en première période. J'avais prévenu mes joueurs que c'est une équipe bien organisée, qui joue le contre, qu'il fallait contrôler les contre attaques. Chose que nous n'avons pas fait sur le premier but. J'avais parlé aussi du terrain compliqué, et de ces matches qui se gagnent sur coup de pied arrêté. Nous n'avons pas été présents sur le deuxième but sur une combinaison sur corner, on n'a pas été présents on a plané. Et le troisième sur une erreur individuelle. C'est comme ça cette équipe du Girou dans l'engagement a fait le match qu'il fallait, alors que nous on se regarde un peu jouer parfois. J'ai aimé quand même la réaction des joueurs en deuxième période qui ont essayé de revenir même si nous n'avons pas eu la chance de marquer ce petit but. Voilà, félicitations à cette formation. Nous on va continuer notre bout de chemin mais il faut être plus méchant sur un terrain des fois, dans le bon sens  du terme évidemment. On a un effectif jeune, on a enchaîné quelques victoires mais on va se remettre en question, on apprend, on apprend." 

LA FEUILLE DE MATCH
Régional 1, poule B, seizième journée
Samedi 9 mars, vingt heures
Pechbonnieu, stade Édouard Labbé
GIROU / ALBERES ARGELÈS 3-0  (MT 2-0 )
Arbitre : M Damir Karaman assisté de MM Alexandre Pereira et David Sechao
Délégué : M André Davoine
Buts : Diarra (32e,40e,62e)
Avertissements : Baux (15e), Viste (61e), Claraco (82e) au Girou - Commes (38e), Kipré (48) à Alberes Argeles)
Expulsions : Kipré (90e+2), Bokian (90e+3) à Alberes Argeles 

GIROU : Viste - Latte, Prunet, Sarrau, Baux, Tho. Fernandez, N.Goumou Minpole (cap.), Claraco, Diarra, Frechou, Drame N'Fa, Bouis, Ait Tgadirt, Kassous
Entraîneurs : Sébastien Farré, Benjamin Montespan, Sébastien Salles
ALBERES ARGELES :   Ba. Pérez - Commes, Rouquier, Badji (cap.), Bonne, Daventure, Bokian, Kipre, Atcham Atcham, T. Mendes, Marginet, Fillebeen, Br. Garcia, Reklaoui
Entraîneur : Guillaume Boronad


Bob Marley

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :