Connectez-vous S'inscrire

R1 - PORTET se fait plaisir face à un AUCH méconnaissable !

Mardi 18 Décembre 2018

Quand les préposés à l'entretien des terrains sont bons, les pelouses sont bonnes. Ce même si le foot et le rugby cohabitent. Contrairement à celle de Pechbonnieu (Girou et Vallée du Girou) celles de Balma, Portet et d'autres ne pâtissent pas de ce partage et sont dans un très bon état malgré les grosses précipitations.


Contrairement à pas mal de rencontres annulées celle du stade municipal a pu se dérouler dans de bonnes conditions. Pas le temps de discuter avec son voisin qu'un coup franc est sifflé pour les locaux qui entament la partie pied au plancher. Capitaine Malang Faty le tire. Dehemi coups la trajectoire pour une ouverture en fanfare au bout de quelques petites dizaines de secondes. Les Auscitains réagissent de suite avec plusieurs corners et coups francs de suite peu productifs. C'est certainement leur meilleure période parce qu'après il y aura beaucoup à redire pour leur président et leur coach entre autres. Cot est obligé de se coucher sur sa gauche pour détourner en corner un tir de Séné. Puis arrive l'instant magique Houbaine ! Zig, zag, louvoiements plus que chaloupés et frappe dans le petit filet opposé... Quel but ! Dans la foulée Bamba peut "tuer" la rencontre mais en bonne position il n'arrive pas à cadrer. Les locaux baissent un peu leur niveau et reculent. Auch par l'intermédiaire de Sidibé obtient un penalty logique transformé par Fitte. Juste avant la pause Akué trouve la transversale en voulant vraisemblablement centrer.

Auch reste au vestiaire 

Dès la reprise Cot gicle devant Gayraud avec détermination. Puis Portet se heurte à Graves. La défense auscitaine "s'amuse" à tricoter derrière avec des actions qui frisent l'interception au grand dam du président Sotum placé pas loin de moi qui a plusieurs reprises l'a exprimé :"c'est hallucinant !" Puis et pourtant cela fait une quinzaine d'années que je sillonne les terrains j'ai assisté à une nouveauté : un feu d'artifice tiré depuis derrière la main courante et dont les pétards ont éclaté quasiment au milieu de la pelouse, sous le regard flegmatique de l'excellent Karim Tourèche qui n'a pas bronché. "Portet c'est ça !" m'a glissé mon voisin de droite. Une réaction individuelle de Sidibé avec une frappe de mule non cadrée. Auch dont les absents Muthular, Depech, Bemba Wa Mbemba et consorts ont certainement pesé lourd. Une perte de ballon lourde de conséquences pour Dehimi qui lobe ave délectation Graves sorti à sa rencontre. La messe est d'ores et déjà dite même si Auch passe à trois défenseurs ce qui ne les empêchent pas de continuer leur numéro de funambules à haut risque. Aux actions construites locales les visiteurs répondent par des individualités qui ont oublié le collectif. Pour clore en beauté Akué qui réussit là un de ses rares gestes entrepris lance Dehimi dans l'axe pour un triplé mérité. Comme un symbole Caillau avant la fin enroule un ballon qui passe à gauche. il est vrai que quand on ne cadre pas on ne risque pas de marquer !  Au final Portet frappe un grand coup pour se placer dans le ventre mou et engranger des points qui vaudront leur pesant d'or le moment venu. Pour Auch c'est trop gros pour être la réalité ! même si Gilles Garcia avait vu les signes avant-coureurs il n'y a pas trente-six solutions. soit les joueurs le font exprès, soit les  absences ne peuvent être remplacées, soit il s'agit d'un soir sans comme cela peut arriver. Quoi que pour une formation de ce niveau supposé cela fait quand même tâche !


LES RÉACTIONS
Jean-Claude MASCARAS (dirigeant de Portet) :  Depuis Fonsorbes où il était dans le collimateur de la Ligue pour n'avoir pas les diplômes pour entraîner sa situation n'a pas changé, il n'est que dirigeant (rire) : "Si on réitère de telles prestations le maintien sera assuré."
"Bien sûr satisfait. Nous avons été sérieux dans ce que nous avons fait en respectant le plan de jeu, même si on a eu un petit creux avant la pause en confondnt vitesse et précipitation. On revient bien avec de l'énergie et de l'envie en étant bien en place. Je suis content pour le groupe où tout va bien. Si on réitère ce genre de prestation le maintien sera assuré (sourire)."   

Gilles GARCIA (entraîneur de Auch) : "c'est la honte pour le coach !"
À ma question : "déçu ?" a répondu avec tristesse : "déçu ? Non, pourquoi serai-je déçu quand on a été absent des débats, inexistants qu'on ne met pas les ingrédients. On fait un non match? Pourtant ce n'est pas la faute de les avoir prévenus car même si on gagne six à deux contre Aussonne il n'y avait pas là non plus les ingrédients. Si les gars croient qu'en s'entraînant trois fois par semaine ça suffi, et bien non cela ne suffit pas. La preuve ce soir, ça tricote derrière avec des passes latérales. D'ailleurs le troisième but vient de là. Effarant ! C'est la honte pour un coach, j'ai honte !"

Auch était déjà en mode vacances samedi soir du côté de Portet (crédit photo Auch)
Auch était déjà en mode vacances samedi soir du côté de Portet (crédit photo Auch)

LA FEUILLE DE MATCH
Régional 1, poule A, 
Samedi 18 décembre, vingt heures
Porte-sur-Garonne, stade municipal
PORTET-SUR-GARONNE / AUCH 4-1 (MT 2-1)
Arbitre : M Karim Tourèche, assisté de MM Karim Bouchaïb et Farik Touaref
Buts : Dehimi (1ère.,59e,83e), Houbaine (29e) pour Portet - Fitte (36e,sp) pour Auch
Avertissements : Dehimi (34e), Akué (90e+3) à Portet

PORTET/GARONNE : Co- I. Cissé, L. Thomas, Le Bohec, M. Séné, Mo. Faty, S. Houbaine, Kengne Fokam, Dehimi, Ma. Faty, M. Bamba, S. Akué, Folio, Lohore
Entraîneur :  Nicolas Ledru. Dirigeant : Jean-Claude Mascaras
AUCH : Graves- Kausuo, Fitte (cap.), S. Touré, Ubatello, Mendes, N. Pires, Ouhammou, Sidibé, Gayraud, Pujos, Herman, Caillau, Missio
Entraîneur : Gilles Garcia


Bob Marley (bobmarley@footpy.fr)

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :