Connectez-vous S'inscrire

R1 - "ZOOM TECHNIQUE" sur la victoire importante du GIROU à L'UNION SAINT-JEAN

Dimanche 16 Décembre 2018

Cette analyse technique n’a aucune prétention, sinon de créer un lien exclusivement football entre le site Footpy et les composants de l’ensemble des clubs de la région, à savoir : dirigeants, entraîneurs, éducateurs, et joueurs, afin de provoquer des échanges et réactions. Ce site doit servir à tous les acteurs du football régional.


Cette équipe s’est présentée sur un 4-4-2 classique avec très peu de dézonage (rigueur, rigueur). Deux défenseurs centraux (très différents, un petit et un grand) mais très efficaces avec une couverture alternée et une solidarité à toute épreuve et deux latéraux se limitant à leur rôle primitif de défenseur avec opiniâtreté laissant le jeu offensif à leur milieu excentré (chacun son truc). Se recentrant parfois trop ce qui aspira les milieux couloir notamment côté droit à jouer trop bas. Un milieu à quatre avec deux centraux à la récupération,  leurs meilleurs footballeurs sur le plan technique qui ont eu la bonne idée d’exercer un pressing haut d’entrée de match (très bonne entame qui leur permit de gagner la partie), puis manquant de jambe ont un peu trop reculé au fur et à mesure de la rencontre, et deux milieux excentrés avec des qualités diamétralement opposées, le milieu gauche contribuant au bon début décisif de la rencontre. Deux attaquants de pointe avec des qualités différentes (l’un décrochant plus à l’aise au cœur du jeu et l’autre en pointe, joueur de rupture) qui ont eu le mérite d’être toujours dangereux sur les contres et si on a assisté souvent devant les buts du Girou à un remake de fort Alamo, on peut dire paradoxalement que le Girou sur dix fois moins d’attaques a été plus dangereux en occasion nette que son adversaire. C’est vrai qu’en face il y avait une défense d’une grande naïveté laissant parfois des espaces béants faisant croire que certains avaient oublié qu’ils étaient défenseurs à l’origine.

Un état d'esprit irréprochable...

Si sur un plan football (notamment de l’esthétique), globalement sur le plan technique qui a amené une domination sans partage, on peut dire que ce n’est pas la meilleure équipe qui a gagné, par contre sur le plan de la combativité, de l’altruisme, de la solidarité et de l’intelligence c’est la meilleure qui a gagné. Sur un match couperet comme celui-là, l’équipe qui entre dans la rencontre dès l’entame a le plus de chance de forcer le destin. Être rigoureux évite l’accident (voir le but dans les premières minutes). Une équipe était encore dans le vestiaires à ce moment là. Pour finir à quoi sert de bien jouer, d’avoir la possession, si le dernier geste n’est jamais le bon ? Nous avons assisté à une rencontre entre des galériens morts de faim et des bourgeois repus (les deux tiers des duels ont été gagné par les joueurs du Girou). Certains éléments de cette équipe paraissent très vulnérables seuls mais ensemble ils sont indestructibles. Il ne faudrait pas en fin de saison que les uns se disent on a eu chaud et les autres : ce n’est pas normal de ne pas s’être réveillé plus tôt. Comme l’élève qui a soit disant des moyens mais qui ne veut pas, ne pas reconnaître ses limites ne fait pas avancer. Sébastien tu vas encore t’en sortir, la chance n’y est pour rien tu as le mérite d’y croire et d’en persuader tes joueurs. Un grand entraîneur c’est celui qui tire le maximum de ses joueurs, toi je me demande sur ce match si tu n’as pas fait plus encore… Ton équipe m’a fait penser à de l’osier, elle semble toujours au bord de la rupture, elle plie mais ne rompt jamais. Sur le terrain il y en a toujours un pour rattraper l’autre. Avec cet état d’esprit l’équipe du Girou doit être en mesure de prendre les points nécessaires à son maintien. Son entraîneur était inquiet en début de match par le nombre de défections qu’il avait dû déplorer (blessures, suspensions), mais les présents ont fait preuve de beaucoup de bravoure et comme il est difficile de jouer avec les absents et qu’ils ont toujours tort, alors la victoire n’a que plus de valeur, surtout pour ceux qui y ont participé.

Le groupe de L'Union Saint-Jean n'a pas su trouver la solution face au Girou
Le groupe de L'Union Saint-Jean n'a pas su trouver la solution face au Girou

SUR LE PLAN INDIVIDUEL
- VISTE Florant (gardien de but) : Très bon match, a dégagé une grande sûreté qui a donné des ailes et une grande confiance à tous ses défenseurs. Très bonne lecture du jeu dans  ses sorties aériennes ou au pied. En plus il a la baraka du bon gardien, quand il est battu ça passe à côté !
- FERNANDEZ Thomas (défenseur latéral droit) : Beaucoup de vitesse et de jaillissement qui lui permettent parfois de compenser un placement hésitant, d’autant plus qu’il avait devant lui un des meilleurs joueurs de l’équipe adverse qui lui a posé beaucoup de problèms. Ses qualités ne sont pas axées sur le jeu offensif,  mis à part sur un malentendu où il s’est retrouvé vers la fin en position d’avant-centre, sa vitesse et sa générosité auraient pu lui permettre d’aller provoquer le gardien adverse mais sa technique ne l’a pas voulu. Joueur très utile dans le contexte du Girou de ce soir.
- SARRAU Clément (défenseur central droit) : La poutre maîtresse défensive de son équipe. Très performant dans le jeu aérien. Par moment grand sauveteur du soir, il a eu pour son équipe trois interventions venues d’ailleurs qui ont eu le mérite de préserver le score. Joueur très généreux qui s’est même permis des relances dans les intervalles à la fin bienvenues pour ses coéquipiers dans la conservation du ballon. C’est un cadre guerrier qui montre l’exemple.
- RASOLOFOARIVINO Lahatra (défenseur central gauche) : Joueur très surprenant ! Dès le départ il a semblé au bord de la rupture, mais voilà la rupture a toujours été repoussée à plus tard, il a beaucoup souffert mais n’a jamais cédé. Toujours dans la trajectoire du ballon, combien d’intersections à la "despérado" mais toujours efficace. La relance a souvent été succincte, il doit être bon au flipper, mais on ne peut pas tout avoir, joueur emblématique du Girou, toujours là quand on a besoin de lui.
- PRUNET Joris (défenseur latéral gauche) : Même si son placement l’a mis parfois en difficulté avec des ballons dans son dos (il a du mal à réduire les espaces), sa vaillance et l’impact qu’il donne dans ses duels lui ont fait compenser certaines lacunes. Sa participation offensive a été réduite à sa plus simple expression. Quand c’est chaud il est au rendez-vous défensivement. Pas de problème à l’image de son équipe. La piste qui entoure le terrain a été une alliée dans le gain de temps.


- AUDIBERT Yoann (milieu couloir droit) : Le joueur le plus en difficulté de son équipe (son remplacement le justifie). Il a eu de grosses difficultés sur le plan tactique, positionnement trop bas dans la récupération accentué par le recentrage de son latéral derrière lui. Offensivement même s'il a été très généreux, il a rarement su trouver le tempo pour se projeter au bon moment et provoquer des différences, mais on ne peut pas lui reprocher de ne pas s’être battu. Il s’est imposé beaucoup de courses pour contrecarrer la progression du jeu adverse assez performant de ce côté-là. Remplacé au milieu de la deuxième période par LATTE Ekoudou qui a beaucoup apporté dans cette période jouée par sa tenue de balle, bonne patte gauche, très important à ce moment du match, il a même su se projeter offensivement et être efficace en provoquant le penalty libérateur. Bonne entrée très intéressante. C’est un joueur qui paraît avoir des qualités techniques certaines, il faudrait voir sur une période plus longue sa faculté à faire des efforts.
- NGOUMOU MINPOLE Guillaume (milieu axial droit) : Il est à l’origine de la grosse entame de son équipe (période décisive) par son pressing. Grosses qualités dans les duels et sa technique lui permettant de jouer juste à la sortie. S’est un peu émoussé physiquement au fil du temps mais a su rester toujours utile et lucide pour son équipe. Un petit travail spécifique sur le plan physique ne lui ferait pas de mal. Joueur très intéressant.
- BOUIS Wissem (milieu axial gauche) : Un des meilleurs techniciens de son équipe. En plus de sa très bonne technique il a une grande justesse dans le jeu. Sur le match il a paru un peu en dedans physiquement, l’impression qu’il était en surpoids (Sébastien ou un autre le ferait trop s'entraîner ?). Ce qui ne l’a pas empêché de faire beaucoup d’efforts dans son replacement. Mais je suis sûr qu’au top physiquement, l’effort serait moins grand.
- DRAME N’FA Herba (milieu couloir gauche) : C’est le joueur de son équipe qui a montré le plus de qualité globale. Très bon technicien qui joue juste. Beaucoup de courses faciles, on voit qu’il est bien physiquement et tactiquement très bon. En plus il s’est montré efficace et a montré le chemin de la victoire à son équipe. Là où on s’est aperçu vraiment de sa qualité c’est quand il est sorti, il a beaucoup manqué à son équipe par sa vitesse, sa technique et surtout à ce moment là du match, son replacement. Remplacé dans le dernier quart d’heure par GOREAU Maxime qui a été généreux dans l’effort et dans l’impact. Garçon peut-être plus utile dans le cœur du jeu où un positionnement plus axial est plus dans ses qualités.
- KASSOUS Azedine (attaquant par moment décroché) : Il a été très intelligent dans son placement, tantôt attaquant de pointe, tantôt décroché au cœur du jeu, il a été un casse tête pour l’équipe adverse qui n’a jamais vraiment réussi à le prendre. Il est capable de faire des différences ballon au pied, il en abuse d’ailleurs par moment en ne donnant pas le ballon assez vite et perd parfois le bénéfice des différences qu’il fait dans ses prises de balles en sollicitant ses partenaires trop tard, dommage car son copain de l’attaque a justement besoin d’être servi très vite.
- DIARRA Sofien (attaquant de pointe axial) : Le prototype de l’attaquant d’aujourd’hui, joueur de rupture capable de faire des différences ballon au pied par sa vitesse de course et ses demandes dans les intervalles au bon moment dans le tempo du jeu. Dommage qu’il ne soit pas utilisé plus vite, plus tôt. Il a été un danger permanent pour l’équipe adverse. Il est même malin pour tricher quelquefois dans son replacement en laissant aux autres le soin de faire l’effort à sa place, il a de bons exemples au plus haut niveau.


JPB (jpb@footpy.fr)

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :