Connectez-vous S'inscrire

R2 - Jonathan LACOURT (Marssac) : "Fini le monde professionnel, aujourd'hui, je joue pour prendre du plaisir "

Samedi 15 Décembre 2018

Passé notamment par Valenciennes et Nîmes, le milieu de terrain de Marssac a découvert le football sous les couleurs du Racing Club de Lens. Aujourd'hui, il est un joueur important pour son coach Mickaël Bertrand.


Comment vous est venu l'engouement pour le football ?
C'est une passion, c'est difficile à expliquer. Je fais du football depuis que j'ai cinq ans. Je suis le plus de matchs possible, c'est vraiment ma passion. Je suis quelqu'un qui aime avant tout le sport et plus particulièrement le football que ça soit en professionnel ou en amateur. C'est pour ça que je continue à jouer même si c'est à un niveau inférieur à celui que j'ai pu connaître, pour le plaisir de jouer, d'être dans un vestiaire avec des copains et pouvoir partager des matchs et de jouer au football.

Vous êtes tombés dedans quand vous étiez petit ?
Pas spécialement, je suis issu d'une famille de rugbymen, mon père, mes oncles et cousins ont tous joué au rugby. Je suis le seul à avoir fait du football. Comment c'est venu, je ne saurais pas le dire.


Pourquoi avez-vous choisi de continuer l'aventure avec Marssac ?
J'habite à un kilomètre du stade c'est assez pratique (rires). Après, c'est un petit club dans un petit village. Les dirigeants ont des valeurs saines, quand on promet, on fait. Sans oublier le coach. C'est un homme qui a eu un parcours similaire au mien, ayant été dans un centre de formation. C'est lui qui m'a appelé. Si je peux donner un coup de main à des gens très sympathiques et qui ont de bonnes valeurs, je le fais avec plaisir. Du coup j'y suis depuis janvier.

Leader avec la R2 de Marssac, Jonathan espère y connaître sa troisième montée en trois ans.
Leader avec la R2 de Marssac, Jonathan espère y connaître sa troisième montée en trois ans.

"Si on monte cette année, ça fera trois montées en trois ans avec des clubs amateurs."

Pensez-vous que votre expérience de professionnel fait de vous un pilier de l'équipe ?
Non, je ne le vois pas du tout comme ça. Jouer au football, ça a toujours été un plaisir, mais aujourd'hui, ce n'est que ça. Je n'ai pas de contrat avec le club, c'est vraiment jouer au football pour s'amuser et prendre du plaisir. Cela ne m'empêche pas d'avoir de petites ambitions pour le club pour le faire évoluer. Mais ça s'arrête là. Au contraire, je n'aime pas du tout que l'on puisse le dire. J'ai été joueur professionnel très bien, mais aujourd'hui ce n'est plus le cas.

Vous vous considérez comme un joueur comme les autres du coup.
Ah complètement !

Du coup vous avez parlé d'ambitions, c'est donc le cas aujourd'hui ?
Quand on est premier du championnat au mois de décembre, en tant que compétiteur, il n'y a pas d'âge donc oui. Les ambitions sont là, après est-ce qu'elle se réaliseront, nous le saurons mais il faut les avoir.

Et un dernier gros challenge c'est une chose qui pourrait vous tenter ?
Depuis que j'ai terminé mon contrat professionnel, j'ai fait une montée avec Blagnac, une avec Marssac et cette année, on est bien parti. C'est dans mon caractère, j'ai toujours envie de gagner. Si on monte cette année, ça fera trois montées en trois ans avec des clubs amateurs. Si je peux dépanner les gens je le ferai avec plaisir, s'il y a du respect mutuel.

En plus d'apporter son vécu avec l'équipe fanion, Jonathan transmet son expérience au U19 en tant qu'éducateur.
En plus d'apporter son vécu avec l'équipe fanion, Jonathan transmet son expérience au U19 en tant qu'éducateur.

"Je suis en train de passer le Brevet d'Entraîneur de Football."

Vous avez déjà pensé à la reconversion il me semble non ?
Oui, J'ai les U19 du club également. Je suis en train de passer le Brevet d'Entraîneur de Football. Je cumule un peu joueur et entraîneur des U19 Ligue de Marssac.

Ça ne vous prend pas trop de temps ?
Si un peu, après quand c'est une passion, on le voit différemment. Là pendant un an, il me faut me concentrer quasiment que sur le football. Je suis marié et j'ai des enfants donc c'est parfois compliqué, mais sur une saison, c'est faisable.

Pourquoi vous être lancé dans ce parcours ?
C'était pour voir si ça me plaisait en commençant une initiation à la pratique d'entraîneur. Je me suis donc inscris à la formation, actuellement j'en suis à la moitié et ça me plait énormément. J'ai mon fils qui joue au football donc en étant au bord du terrain, ça commençait à me démanger un peu du coup je me suis lancé. Aujourd'hui, ça me plait et c'est quelque chose qui peut me plaire pour la suite dans la reconversion. Quand on n'a fait que du football pendant des années, ce n'est pas évident de trouver autre chose qui me prenne à cœur. On verra bien comment se passe la suite. Après, tant que les moyens physiques le permettent, je jouerai au football.

Seriez-vous pour un retour chez votre club formateur ?
En tant que joueur non. Après dans un staff pourquoi pas ? Apprendre dans un tel club, ça serait avec plaisir et ça serait vraiment formateur.

Il est loin le temps de ses débuts à Lens, mais la passion est toujours bien présente elle.
Il est loin le temps de ses débuts à Lens, mais la passion est toujours bien présente elle.

Le Lensois (lelensois@footpy.fr)

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :