Connectez-vous S'inscrire

Régional 1 (DH) - La grosse semaine de PRADINES, ONET-LE-CHÂTEAU n'en est plus très loin ! ALBI par la lorgnette...

Mardi 20 Mars 2018

Certaines semaines dans notre vie quotidienne ou sportive peuvent être qualifiées de semaine de merde. Pour d'autres elles ont idylliques, parlez-en aux Pradinais. Après leur victoire au Girou ils ont enchaîné par un succès de prestige sur Auch prenant au passage six points qui les propulsent à la neuvième place avec encore trois matches de retard. Le Girou dans la première rencontre a encore fait une mauvaise opération. Onet a vaincu Golfech et monte, monte.... Heureusement pour les Tarn-et-Garonnais qu'ils ont emmagasiné jusqu'alors des unités précieuses qui les maintiennent "assez largement" (quatre points d'avance sur le onzième). Même si les Auscitains restent sur la troisième marche du podium ils ont laissé passer une occasion de venir s'intercaler à le deuxième place. L'absence de Muthular a certainement pesé sur le résultat.


PRADINES / AUCH 2-1 (MT 0-0)
Le PSVD'Olt poursuit sa marche en avant dans son championnat de Régional 1. Samedi soir face à Auch les Lotois ont enchaîné une cinquième belle prestation d'affilée. Un gros match agrémenté cette fois d'une belle victoire 2 à 1 décrochée, de surcroît face à l'un des ténors de ce championnat. "Nous sommes sur une très, très bonne série" confirme l'attaquant du PSVD'Olt Nicolas Filhol. "On a réédité samedi soir le match que nous avions réalisé face à Muret mais cette fois on part avec les trois points de la victoire. Je pense qu'on a passé un cap cette saison." Comme lors des matchs des matchs précédents, le PSVD'Olt est très bien entré dans cette rencontre se créant de belles occasions lors de la première période. "On fait une très très bonne première période et on se procure de grosses occasions dont le pénalty" confirme Nicolas Filhol. "On n'a pas marqué mais on s'est dit qu'il fallait continuer, qu'on était présent tant au niveau du jeu qu'au niveau de l'état d'esprit et que ça allait passer". Le PSVD'Olt était récompensé de ses efforts peu après l'heure de jeu sur une frappe dans la surface de Bourdarie suite à un long ballon de Brunet. Un avantage que les Lotois ne conservaient que neuf minutes puisque sur un corner Carrère de la tête remettait les deux équipes à égalité. "Après l'égalisation on est tout de suite reparti de l'avant", ajoute l'attaquant d'une équipe du PSVD'Olt qui reprenait l'avantage à dix minutes de la fin sur une reprise de la tête de Brunet qui devançait la sortie du gardien. "En fin de match" poursuit Nicolas Filhol "ils ont poussé, ils ont eu plusieurs coups de pied arrêtés, mais on n'a rien lâché, on a été solidaire. C'est une grande satisfaction tant par rapport au contenu qu'au niveau du résultat. Et puis prendre six points en quatre jours, c'est très bien." Avec cette deuxième victoire d'affilée, le PSVD'Olt s'éloigne encore un peu plus du bas du classement et occupe la neuvième place avec vingt points et trois matchs en retard à jouer (à Luc Primaube le 31 mars, face à Revel dont la date n'est pas encore fixée et à Aussonne le 4 avril). Une équipe du PSVD'Olt qui se rendra dimanche prochain chez un autre ténor du championnat Rodez 2 (qui occupe la deuxième place). "Ce sera encore un match très compliqué face à une grosse équipe, mais il faut continuer sur cette dynamique et aborder ce match avec cette même envie de jouer et d'avancer", conclut Nicolas Filhol.

Carrère pimente la fin de match en vain...

Le PSVD'Olt était passé tout près de l'exploit une semaine avant face au leader Muret, cette fois les Lotois ont été récompensés en s'imposant samedi soir à Pradines face l'un des ténors du championnat de DH : Auch. Auteurs encore hier soir d'une grosse prestation, les Lotois qui se sont créé de nombreuses occasions ont cette fois décroché, sur le score de 2 à 1, les trois points de la victoire. La deuxième consécutive après celle remportée en milieu de semaine au Girou. Une fois encore omniprésents dans les duels les Lotois s'appliquaient à bien poser leur jeu et ne tardaient pas à se procurer une première occasion à la onzième minute sur une reprise de la tête de Ramos qui passait juste au dessus. Monopolisant le ballon, le PSVD'Olt dominait cette première période et peu après le quart d'heure de jeu les locaux obtenaient un penalty pour une faute sur Brunet. Sur le penalty, la frappe de Bourdarie trouvait l e poteau du but visiteur. Les Lotois poursuivaient leur domination et portaient de nouveau le danger sur le but auscitain sur une frappe de Bourdarie stoppée par le portier visiteur (20e) puis sur un tir de Brunet qui frôlait le poteau (26e). Mas devait intervenir sur une frappe à l'entrée de la surface peu après la demi-heure, mais juste avant la pause Brunet était tout près de reprendre au deuxième poteau un bon centre d'Exposito. À la pause le score était toujours de 0 à 0. En deuxième période le PSVD'Olt affichait la même volonté qu'en première et peu après l'heure de jeu les Lotois étaient récompensés sur un ballon dans la surface que Bourdarie contrôlait avant d'enchaîner une frappe pour l'ouverture du score. Un avantage mérité pour le PSVD'Olt mais neuf minutes plus tard sur un corner en faveur des visiteurs Carrère reprenait de la tête aux six mètres et remettait les deux équipes à égalité. Loin de se décourager les Lotois repartaient vers l'avant et sur un long centre d'Alexandre Péries, Brunet de la tête devançait le portier visiteur et redonnait l'avantage au PSVD'Olt. Dans les dernières minutes, les visiteurs poussaient pour tenter de revenir au score et obtenaient plusieurs corners mais le PSVD'Olt tenait bon et signait une très belle performance en s'imposant 2 à 1. Jean-François Barros, coach du PSVD'Olt : «On est sur notre lancée. Ce soir nous sommes récompensé de notre grosse prestation par cette victoire qui vient valider une grosse semaine. Félicitations à tout le groupe».

ONET-LE-CHÂTEAU / GOLFECH 3-2 (MT 0-0)
L'objectif gagner le match et faire le break sur un adversaire à mettre à quelques longueurs au classement. Aux banlieusards Ruthénois de tirer les premiers suite à un bon enchaînement entre Leroux et Riva (5e) ; La frappe de ce dernier est repoussée du pied par Depasse. Fidèle aux bonnes prestations de ses derniers matchs Onet montre de la présence sur tous les ballons. Vaysset, Delsol avec souvent l'appui de Hantz dans les phases défensives sont à leur avantage. Seule une maladresse coté Castonétois a donné une frayeur aux supporters locaux. Gayral parti dans la profondeur oblige Solis à déserter ses buts. Le ballon revient dans les pieds de Arion qui touche le poteau gauche. Onet combine bien et Makoundou (35e) centre sur Leroux qui met Vidal en bonne position sans succès. Guillaume pour les visiteurs trop personnel (36e) se fait subtiliser le ballon dans le surface. Riva (38e) a la dernière occasion avant la pause. Si Onet, en cette première période a eu la maîtrise du ballon les occasions ont été sensiblement égales. Après la pause, Onet prend le dessus physiquement et techniquement. Les occasions se multiplient, El Baghdadi (51e), Riva (52e) et le coup de Leroux près de la surface du gauche sous la transversale pour ouvrir le score. Tout s'enchaîne dès lors. Vaysset frôle la transversale (62e) et Higounenc (65e) coté gauche double la mise. Enfin une accélération de Riva (68e) qui d'une pichenette bat Depasse pour le 3-0.Un coupable relâchement du groupe a quelque peu terni la belle prestation d'Onet. Arion en scorant par deux fois (89e et 92e) a fait peur aux locaux.

ALBI / TARBES 2-1 (MT -0. Fin du temps réglementaire 1-1)
Du jeu en mouvement, de belles actions, des occasions, de beaux arrêts, du suspense, Albi et Tarbes ont proposé un spectacle agréable sur le synthétique. Face à une équipe jeune et talentueuse, le manque de réalisme des Albigeois les a contraints à la prolongation. Ils ont finalement marqué le but victorieux à quelques minutes de la fin. Le match partait rapidement sur deux têtes de Kolangonda (4è) et Attoumani (6è) de peu à côté des cages, mais les visiteurs étaient près d'ouvrir le score la minute suivante, Lacroix dégageant sur sa ligne une frappe de Meliani (7è). Les Albigeois s'appliquaient ensuite à bien construire leur jeu et leur domination se concrétisait bientôt sur un tir de Deplace détourné par l'arrière central Trisch hors de portée de Liberato, le gardien tarbais (25è). Sous l'impulsion des excellents P. Mendy et Amare, les visiteurs jouaient alors un peu plus haut et ils perturbaient quelque peu les albigeois en particulier par B . Cisse, leur meilleur attaquant. Ils se procuraient quelques bonnes situations mais sans véritable occasion, et l'avantage albigeois, à la pause, n'était pas usurpé.

L'intenable Dakhlaoui

La domination locale en début de seconde période était hélas improductive et les albigeois allaient le regretter rapidement. Les visiteurs redressaient bientôt la tête, se montraient plus offensifs et égalisaient par Ruiz à la suite d'un corner (58è). Ils auraient même pris l'avantage sans deux bonnes interventions de Bellot sur deux tirs de Meliani (60è et 64). Le match allait alors prendre un brin de folie les lignes se distendre, les occasions se multiplier. Les plus nombreuses étaient pour les Albigeois, la plupart apportées par M. Dakhlaoui intenable sur son aile droite. Mais ils se heurtaient à un gardien visiteur, Liberato intraitable. Celui-ci gagnait en particulier deux face à face, devant M. Dakhlaoui (66è) puis Deplace (74è) qui permettaient à son équipe de continuer à y croire. Et juste avant la fin du temps règlementaire il réalisait un bel exploit en arrêtant deux tirs consécutifs à bout portant (88è). Ce sont pourtant les visiteurs qui auraient pu ensuite enlever le gain du match, mais Mesplede qui avait échappé à tout le monde croisait trop son tir (90è + 3). La prolongation était de trop pour des joueurs qui avaient déjà beaucoup donné et le rythme faiblissait quelque peu. Après un bon coup franc visiteur détourné par Bellot (91è), les Albigeois dominaient de plus en plus nettement. Ils s'imposaient finalement sur une belle action Attoumani – Deplace – Kolangonda, ce dernier servi à dix métres du but plaçant le ballon dans le coin gauche de Liberato (111è). Cette victoire récompense l'équipe qui a eu le plus d'occasions et d'emprise sur le jeu, mais il faut dire que l'équipe tarbaise, très jeune, a fait une excellente prestation. Les albigeois auront ainsi l'honneur de participer à la première phase finale de la Coupe d'Occitanie. Stéphane Pahu, entraîneur de Tarbes 2 : "c'est frustrant d'être passé à côté d'un joli coup. Mais je suis satisfait parce que nous avons fait un gros match avec onze dix-neuf ans, et nous sortons la tête haute de la coupe." Franco Vignola, entraîneur d'Albi : "on s'est qualifié dans la douleur alors qu'il y avait de la place pour gagner plus tôt. Dans l'ensemble je suis satisfait de la prestation de l'équipe. L'ennui, ce sont les deux blessés, Madi et Dellal, qui vont réduire notre effectif."

Comme d'habitude après un tour de coupe d'Occitanie je reviens sur les performances des clubs de l'élite régionale. Trois des quatre formations se sont qualifiées. Luc la Primaube posé, sérieux et par moments chatoyant sans problème face au Girou qui a fait beaucoup trop de cadeaux pour espérer quelque chose. Pour les deux autres cela a été plus compliqué comme prévu dans ma présentation avec des scores serrés et la prolongation pour les deux, assortie de la séance des tirs au but à Rodez. Comme on pouvait s'y attendre Rodez II a dû aller jusqu'au bout du bout pour se débarrasser du leader invaincu de son groupe de Régional II. Victoire aux forceps qui fait respecter la hiérarchie face à une équipe qui si elle accède à l'échelon supérieur ce qui est plus que vraisemblable se positionnera de suite dans le haut du tableau. 

Des kilomètres en plus, ça use, ça use... les crampons, les bus et n'enflamme pas les foules !

Cette compétition avec l'entrée des clubs de la partie occitane Languedoc/Roussillon va donner des quarts de finale croisés et non plus des demi finales comme par le passé. Je ne suis pas fan de la fusion à cause de l'énorme agrandissement  des distances à parcourir et des différences culturelles entre nos deux régions. Peut-être suis-je un brin conservateur ? Mais combien de kilomètres va-t-il falloir parcourir pour les supporteurs ? Rodez ou Luc en déplacement au fin fond de l'Aude voire même plus loin, bientôt il va falloir poser des jours de congé pour suivre son équipe...

Par BM

Très belle semaine pour Pradines.
Très belle semaine pour Pradines.

Bob Marley

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :