Connectez-vous S'inscrire

Régional 2 - Fréderic MASSAT (Laroque d'Olmes) : « Les mauvaises habitudes reviennent à Pamiers »

Jeudi 2 Août 2018

L'ancien coach du FC Pamiers en a gros sur le cœur et voulait le faire savoir. Sa fin de saison 2017-2018 ne s'est pas bien terminée et elle continue de le hanter aujourd'hui. En colère, Frédéric Massat pointe du doigt ses anciens dirigeants et leur réclame des comptes. Selon lui, lui et plusieurs des anciens joueurs du club n'ont toujours pas été rémunérés comme convenu. Au delà de ce conflit, le coach redoute que certaines personnalités nuisent à son ancien club (par W.H.)


Comment s’est déroulée la fin de saison ?
Juste avant notre dernier match en déplacement à l’Union, les dirigeants ont réuni l’équipe pour leur annoncer qu’ils ne me reconduiraient pas à mon poste. Mais personnellement, ils ne m’ont donné aucune explication. J’avais accepté d’accompagner Pamiers sur un projet de trois ans pour monter en Régional 1, et l’aventure s’est arrêtée net.

Y avait-il des différends entre vous ?
Oui, depuis plusieurs semaines, moi ainsi qu’une demi-douzaine de joueurs ne percevons plus nos salaires et primes de matches. Chaque fois on nous promet que l’argent arrivera bientôt, et chaque fois c’est repoussé. Dans mon cas, ce sont les deux derniers mois qui n’ont pas été payés, ce qui représente 1 800 €. Je ne fais pas ça pour l’argent, mais quand on nous promet une certaine somme, il est normal qu’on en tienne compte dans notre budget. Et là, je suis à découvert en attendant qu’on me verse ce qu’on m’avait promis.

Pourtant de votre coté, vous avez tenu vos engagements.
Absolument. Jusqu’au bout de la saison nous nous sommes battus avec sérieux et même lors de ce fameux match à l’Union, les garçons ont rapporté le point du match nul alors que certains avaient proposé de boycotter ce déplacement. Ce qui les avait énervés, c’est qu’ils avaient eux aussi accepté de rejoindre Pamiers avec le projet que je leur proposais. Et ce jour-là, on leur dit que si le changement ne leur plaisait pas, ils n’avaient qu’à prendre la porte. Il n’y a eu aucune considération de la part des décideurs. Peu importe le service rendu au club, on fait le grand ménage.

Pourquoi cela s’est-il ainsi passé selon-vous ?
Ce sont les mauvaises habitudes qui reviennent à Pamiers. Il y a quelques années, les mêmes personnes étaient déjà présentes au moment où le club a failli avec un trou de près de 36 000 € dans la caisse. Aujourd’hui ils sont décisionnaires et n’ont pas changé la manière de fonctionner. Pour cette saison, ils ont voulu placer quelqu’un sur qui ils avaient une pleine emprise. Que ce soit Christian Laffitte ou Stéphane Pelous, le trésorier, ils recommencent à faire ce que bon leur semble, au détriment des licenciés.

Comment voyez-vous la suite des évènements ?
Ce qui se passe est très grave. L’image du club en prend un coup. A la place des parents, j’aurais peur de confier mes enfants à des responsables de cette nature. Et à la place des séniors, je me méfierais de ce qui se trame dans mon dos. Si la plupart de l’effectif à choisi de partir, ce n’est pas pour rien. Certains m’ont demandé de les recommander auprès de tel ou tel club, ce que j’ai fait avec plaisir, mais je n’en ai fait signer aucun avec moi, tout comme je n’ai forcé personne à partir. Maintenant la balle est dans le camp de Pamiers. Et à l’incertitude du projet sportif, s’ajoute celle d’un conflit qui pourrait grossir si les gens venaient à s’énerver.

Le torchon n'a pas fini de brûler entre Fred Massat et Pamiers (crédits :Dépeche du Midi))
Le torchon n'a pas fini de brûler entre Fred Massat et Pamiers (crédits :Dépeche du Midi))

W.H.

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :