Connectez-vous S'inscrire

Régional 2 - Michel IVANCIC (Saint-Simon) : « Je ne trouvais plus le plaisir »

Vendredi 14 Juin 2019

Comme souvent, le mercato estival s'annonce chargé pour notre football amateur. Les joueurs sont bien évidemment en première ligne. Mais ça bouge aussi du côté des dirigeants, comme Michel Ivancic qui a décidé de quitter son poste de coordinateur général du TMFC pour devenir directeur sportif à Saint-Simon. (Par Socrates)


Pour commencer, peux-tu nous expliquer ton choix de quitter tes fonctions au sein du TMFC ?
Je ne trouvais plus le plaisir. Pour moi, le football est un jeu où l’on prend du plaisir.

Quel est ton bilan, toutes catégories confondues, de la saison 2018-2019 du TMFC ?
On dira mi-figue mi-raisin. D'un côté, il y a le bonheur du maintien en R1, en R2 et U17 R1, les finales du week-end avec la victoire des U17 et les bons résultats du football d’animation. De l'autre, il y a la déception avec la descente de l’équipe III et les résultats moyens des équipes à onze.

Quels sont les bons et les mauvais souvenirs que tu garderas de ton passage au TMFC ?
Le bon souvenir sera d’avoir mis en place une structure avec des référents pour gérer les différentes sections. Pour le mauvais souvenir, ce sera la communication au sein du club.

Mais aussi les bons et les mauvais souvenirs de l’époque de Saint-Jo ?
Il n'y a que de bons souvenirs. C’est la fusion qui a posé problème. C'est une usine à gaz. Je voudrais rajouter que durant cette période de onze ans, j’ai connu des gens super avec en premier le coach Fred Ouvret, un sacré personnage. Il y a aussi mon clone qui fera un super directeur sportif, à savoir Willy Hourliac. Je retiens aussi Mathias Torrent, un exemple pour tous. Je citerai tous les éducateurs qui m’ont supporté (il paraît que je suis un sanguin) et mention à deux intendants, J.-M. Parriel et F. Figuéroa. En fin de compte, j’ai passé onze ans de bonheur. Dans cette période, coach Ouvret m’a fait gagner deux coupes du Midi.


"Que de bons souvenirs" avec Saint-Jo pour Michel Ivancic, comme cette coupe du Midi 2016.
"Que de bons souvenirs" avec Saint-Jo pour Michel Ivancic, comme cette coupe du Midi 2016.

"Les joueurs demandent toujours plus sans donner"

Dans quel club seras-tu pour la saison 2019-2020 ? Et pour quelles raisons ?
Oui , j’ai fait mon choix. Je serai directeur sportif à Saint-Simon. C’est le discours du président et de son équipe qui m’ont convaincu. C'est un club qui a connu une certaine réussite. Pourquoi ne pas faire de Saint-Simon un club convivial en y ajoutant des résultats sportifs.

Peux-tu nous rappeler tes différentes expériences en tant que dirigeant ?
Une super période aux Fontaines avec le meilleur président, le boss Monsieur de Joany. Là, j’ai connu toutes les divisions, coach des benjamins à l’équipe de CFA (un souvenir extra cette finale de la coupe du Midi perdue contre le TFC de messieurs Mignotte et Avezac, quelle promo, une équipe extraordinaire). Mon passage à Blagnac deux fois, notamment en 1992. Le coach était Monsieur Pierre Dorsini, le même qui m’a fait débuter en deuxième division à l’US Toulouse. La deuxième en tant que coach n'est pas un bon souvenir. Mon meilleur souvenir reste ces trois ans passés à Saint-Étienne. Quel plaisir. J’en ai encore des frissons. Quel bonheur de vivre au contact de super personnes. Coach Saramagna, Santini et le chauve consultant football Élie Baup. Et ce public énorme.

Comment juges-tu l’évolution des mentalités au sein du football amateur ?
Comment dire, difficile. Les comportements ne sont pas en adéquation avec ce que je pense du football. Les joueurs demandent toujours plus sans donner. C’est la nouvelle génération. J’ai connu, notamment aux Fontaines, une promotion de joueurs extraordinaires. Je ne citerai personne. Ils se reconnaîtront. Lorsque l'on se voit, ce n’est que du bonheur. Maintenant, on entend « prime et temps de jeu ». Mais jamais on entend « je vais faire les efforts pour être titulaire indiscutable ».

Un dernier mot pour conclure ?
Je voudrais envoyer un petit bonjour aux gens que j’ai côtoyés de près ou de loin. Un vrai plaisir. Je ne veux citer personne pour ne pas en oublier. Mais dans le football, on doit respecter tout le monde. C’est la première chose. Le respect, on l’oublie trop souvent. Une pensée pour Monsieur Dianto Moarato, grand footballeur et super personnage de notre football régional, décédé dernièrement. Une pensée à sa famille. Donner, recevoir, partager les vertus fondamentales du sportif sont de toutes les modes, de toutes les époques. Pour gagner, il faut accepter de perdre. Le sport est le dépassement de soi, le sport est une école de la vie . Merci beaucoup pour cet entretien. Que du plaisir !

Recueillis par Socrates
socrates@footpy.fr

 

L'amitié, c'est sacré pour Michel, ici aux côtés notamment d'Emmanuel Petit.
L'amitié, c'est sacré pour Michel, ici aux côtés notamment d'Emmanuel Petit.

Socrates (socrates@footpy.fr)

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :