Connectez-vous S'inscrire

Régional 2 - Steven MELHADO (Luc-la-Primaube) : « Le coach, je vais le regretter »

Mercredi 3 Juillet 2019

Encore en attente d'une possible repêche en Régional 1, les joueurs de Luc-la-Primaube n'ont pourtant pas démérité. Steven Melhado revient sur la saison du club mais également son parcours qui est passé notamment par Rodez, Druelle ou encore Olemps. (Par Le Lensois)


Vous avez fait une belle partie de votre parcours jeune à Rodez, pourquoi en êtes-vous parti ?
J'ai signé à Rodez en U13 pour en partir quand j'étais en senior. Je suis parti de Rodez car je n'arrivais pas à jouer plus haut. Je suis donc revenu dans mon club formateur à Druelle. Quand je suis venu à Onet, c'est l'appel de Franco Vignola qui m'a donné envie. Ensuite la naissance de ma fille a bouleversé un peu tout ça. Je ne pouvais pas jouer le samedi après-midi donc j'ai signé à Salles Curan. J'ai ensuite suivi mon coach à Olemps. J'ai finalement débarqué à Luc-la-Primaube à la mi-saison il y a un an et demi. C'est l'appel de Paolo (Teixeira le coach) qui m'a tenté.

Vous venez de clore votre première saison pleine avec Luc-la-Primaube. Que pensez-vous du club ?
C'est un club où l'on est bien. C'est un peu village tout en gardant l'esprit compétitif. Il y a de bonnes structures.

Même si vous êtes encore en attente d'une potentielle repêche, comment vivez-vous la descente ?
Pas très bien. On s'attendait à ce que ça soit dur mais pas forcément à descendre. Ça reste une bonne saison même si on descend. Nous sommes restés motivés jusqu'à la fin mais c'était compliqué. Après, il y avait beaucoup de changements : le fait de jouer le dimanche à quinze heures, une poule bien différente avec les clubs d'ex-Languedoc-Roussillon notamment. Tous les changements n'étaient pas tops, notamment la repêche d'Uchaud qui a finalement déclaré forfait en cours de saison. C'était une année un peu longue.


"Clairement pas la meilleure des saisons pour moi"

Steven est arrivé il y a un an et demi à Luc-la-Primaube. (crédit: LPFC)
Steven est arrivé il y a un an et demi à Luc-la-Primaube. (crédit: LPFC)

Qu'est-ce qui a contribué à cette saison compliquée au-delà des particularités extra sportives ?
Dès le début nous avons eu pas mal de blessures et de suspendus. Simon Roda le capitaine s'est fait les croisés au début de la saison. Ça nous a fait un gros manque dans le groupe. Nous avons également eu beaucoup de suspendus. Je pense que c'est la saison où nous prenons le plus de rouges. Moi le premier, je n'ai pas attaqué la saison, je n'ai commencé qu'en octobre suite à une entorse au genou lors du premier match amical en août.

Sympa la prépa sur le coup...
C'est ça. J'ai fait la prépa, j'étais motivé et là, premier match je me fais mal. Ça démotive un peu. Ce n'est clairement pas la meilleure des saisons pour moi.

En plus de la descente, vous avez également le départ du coach, comment le vivez-vous ?
Je le subis on va dire. Ça ne fait pas longtemps que je suis à Luc-la-Primaube et c'est lui qui m'a fait venir. Je vais le regretter. Ça va changer avec le coach de l'équipe deux. Je le connais donc ça devrait le faire aussi.

Avec quels objectifs allez-vous attaquer la prochaine saison du coup ?
J'espère la repêche s'il y a, on ne sait jamais. Mais si nous descendons l'idée sera de remonter le plus vite possible.


"Arrivé quasiment à la trentaine, les rêves ne se font plus trop"

Steven sera peut-être sélectionné par Didier Deschamps pour le prochain Euro.
Steven sera peut-être sélectionné par Didier Deschamps pour le prochain Euro.

Parlons un peu plus de vous. Quelle est votre philosophie sur le terrain ?
J'essaye de donner le maximum, de donner une bonne image pour moi-même et pour le club. C'est important de défendre le maillot et de ne pas décevoir les autres que ça soit les coéquipiers ou les supporteurs.

Avez-vous des rêves que vous aimeriez accomplir en tant que joueur ?
Arrivé quasiment à la trentaine, les rêves ne se font plus trop. J'essaye de jouer au mieux pour pourquoi pas viser un challenge plus élevé. Je dirais que ça aurait été de jouer au plus haut niveau si possible.

Du coup en arrivant vers la trentaine, est-ce que vous aimeriez devenir coach une fois les crampons raccrochés ?
Adjoint si vraiment, mais pas forcément. Je n'ai pas cette âme d'être sur le bord du terrain, de gueuler. Je suis plutôt quelqu'un d'introverti. Je voudrais raccrocher les crampons le plus tard possible et après suivre mon fils s'il veut continuer dans cette voie. Après, raccrocher les crampons ça sera le plus tard possible, même si je dois jouer en D1 je le ferai.

Par Le Lensois
lelensois@footpy.fr


Steven espère voir son équipe vite remonter la saison prochaine. (crédit: LPFC)
Steven espère voir son équipe vite remonter la saison prochaine. (crédit: LPFC)

Le Lensois (lelensois@footpy.fr)

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :