Connectez-vous S'inscrire

Régional 3 / Bressols - Alain CORONADO : "Contrairement à ce que certains ont pu croire, mon éviction m'a fait beaucoup de mal..."

Mardi 12 Mai 2020

Nous avions quitté (du moins médiatiquement) Alain Coronado au mois de Mars 2019 après son éviction de Montauban où il était en charge des U17 Régional 1. Nous le retrouvons pour évoquer cette année sabbatique mais aussi son nouveau challenge à Bressols où il arrive avec de belles ambitions. Tout comme David Quadri, c'est un plaisir de voir un tel passionné de retour sur nos bancs régionaux.


Comment avez vous occupé votre temps depuis votre départ de Montauban, il y a de cela plus d'un an maintenant (Mars 2019) ?
Disons que je n'ai pas quitté le monde du football. En effet, j'effectuais mes deux séances hebdomadaires avec la section sportive et les matchs de qualifications qui s'y apparentent les mercredis en général. Par ailleurs j'ai rempli mon rôle de tuteur pour deux candidats au B.M.F, assurer des formations de cadres avec le C.T.D. Daniel Tristan ainsi que ma participation au sein du Comité Directeur du District Tarn et Garonne. Egalement membre du Jury pour les certifications finales à la ligue (qui n'on pas eu lieu), mes week-ends étaient très pris ou je passais mes samedis et dimanche à voir 2-3-4 voir 5 matchs en deux jours, jeunes comme seniors. J'ai essayé d'aller voir un maximum de club de tout niveau et même du Régional 1 d'anciens joueurs que j'ai eu dans la région toulousaine.

De l'occupation certes mais pas d'équipe à gérer au quotidien et la pression que cela amène. Cela vous a-t-il manqué ou au contraire vous en avez profité pour vous régénérer et faire un bilan de vos années passées ?
Alors dire que cela ne m'a pas manqué ce serait pas tout à fait vrai. En effet, la partie semaine et entrainement pas forcément mais la partie "match/adrénaline de la compétition", le parfum des vestiaires des causeries oui cela m'a quand même manqué. J'avais un peu de compétition en Section mais ce n'est pas pareil quand même que lorsque l'on est en club. D'un autre côté j'ai eu un peu plus de temps pour profiter de ma famille, de mon neveu que je n'ai pas trop l’habitude de voir en temps d'occupation de coach d'une équipe et cela fait beaucoup de bien. Faire des soirées entre amis les samedis soirs... Et aussi surtout je me suis inscrit à une salle de sport à proximité de mon domicile pour m'occuper "un peu" de moi. Pendant trente et un ans je me suis occupé des autres alors pourquoi pas un an à m'occuper un peu plus de moi.

Les nouveaux joueurs de coach Coronado auront-ils le plaisir de le voir en costume, cravate d'ici la fin de la saison ?
Les nouveaux joueurs de coach Coronado auront-ils le plaisir de le voir en costume, cravate d'ici la fin de la saison ?

"Cela m'a marqué profondément et j'ai été touché en rapport aux services rendus. Encore une fois le fond "ok" mais la forme..."

Vous êtes passionné, compétent, disponible tout le monde le sait. Comment expliquez-vous que vous n'avez pas retrouvé un challenge à relever. Etait-ce un choix de votre part ou pensez vous que votre départ médiatique de Montauban ait fait peur à certains ?
Je pense qu'il y a un peu de tout cela. Mon départ (qui était une éviction je le rappelle) de Montauban a fait du bruit certes, mais je pense surtout que les coachs n'ont pas trop bougé la saison dernière, donc on ne pensait pas forcément à prendre Coronado. Je ne voulais pas d'un poste ou un club "virait" son coach pour me mettre à moi. Je connais la plupart des coachs en place, je suis aussi Président de l'Amicale des Educateurs du Tarn et Garonne et je ne voulais la place de personne. J'avais besoin de souffler et de me remettre de mes émotions car contrairement à ce que certains ont pu croire, mon éviction m'a fait beaucoup de mal (ils m'ont fait du mal). Cela m'a marqué profondément et j'ai été  touché en rapport aux services rendus. Encore une fois le fond "ok" mais la forme... Mais c'est aussi ça le football, je ne suis pas revanchard mais je veux surtout prouver au Président de Bressols qu'il a eu raison de me faire confiance et de me choisir. De plus, compte tenu de mon travail aussi, ma famille et tout je ne voulais pas forcément sortir du département aussi.

On en vient donc à ce nouveau challenge. Vous arrivez dans un club qui ne cesse de passer des étapes année après année sur le plan sportif mais aussi des structures. Avec quelles ambitions vous y débarquez ?
J'arrive avec beaucoup d'humilité et énormément de respect sur le travail effectué par les dirigeants et le staff technique que je succède. Toute modestie mise à part je vais tenter d'apporter mon expérience sur l'exigence avec une façon de travailler à la fois similaire et un peu différente de ce que le club a pu connaitre. Si les joueurs sont motivés dans le travail et je pense qu'ils le sont, ils progresseront grâce à la programmation que je leur proposerais et mon mode de travail.

Par contre coach Coronado devra sans doute oublier la poignée de mains à la reprise. Une habitude à perdre ou à prendre.
Par contre coach Coronado devra sans doute oublier la poignée de mains à la reprise. Une habitude à perdre ou à prendre.

"Les contacts se sont très bien passés d'ailleurs même si j'aurai préféré le faire différemment."

Sur un plan plus individuel, comment allez vous procéder dans cette période inédite pour recruter et présenter votre projet à votre nouveau groupe ? Même si vous êtes adeptes des méthodes modernes, le fait de ne pas pouvoir voir vos futurs joueurs vous dérange-t-il ?
C'est vrai que la période est très particulière pour préparer une saison mais je me suis d'abord appuyer sur l'expertise de Stéphane Gurtler et celle aussi de Laurent Stein (joueur et entraîneur de l'équipe 2) en les écoutant attentivement sur les besoins éventuels pour faire avancer les groupes. Ensuite j'ai décidé d'appeler certains joueurs pour me présenter même si la plupart me connaisse aussi mais il était important que j'en appelle certains. Je ne pouvais pas appeler les quarante joueurs aussi mais il fallait que je présente les choses et que je me présente dans les conditions du moment, à savoir téléphonique plus que physique. Les contacts se sont très bien passés d'ailleurs même si j'aurai préféré le faire différemment mais bon. En terme de recrutement je ne vais pas chambouler quelque chose qui semble à l'évidence fonctionner mais plus cibler les profils recherchés afin de mettre une concurrence nécessaire à la progression du groupe dans sa totalité. Je sais vers quels type de joueurs je vais devoir accès mon recrutement mais le nombre ne sera pas important, par contre,  la plus-value sera capitale pour continuer à avancer. Puis vous savez, je n'ai pas forcément besoin moi d'appeler tel ou tel joueurs, ce sont des joueurs eux-même qui, directement  m'appelle même si, et c'est de bonne guerre, ils disent à leur coach oui Alain m'a appelé mais comme tout ce sait dans le milieu. Donc après je vois ce que cela peut donner et si j'ai besoin de tel ou tel profil...


Pour finir et n'ayant pas eu de conséquence avec une équipe. Comment jugez vous la décision de la FFF d'arrêter la saison et d'en figer les classements là où ils en étaient ?
Pour moi à situation exceptionnelle, décisions exceptionnelles... Quelque soit la décision qui aurait été prise pour une telle situation il y aurait eu des lésés. Dans un cas comme celui là , il n'y a pas de bonnes décisions mais essayer de trouver la moins pires. Pour moi la santé prône sur tout le reste et il fallait arrêter la saison. Après là ou il faudra que nos instances soient bonnes c'est sur la suite, les décisions prises et les aides qu'ils pourront attribuer aux clubs parce que cela va être très dur pour beaucoup afin d'assurer une saine pérennité.

Propos recueillis par T.G

C'est un coach Coronado affûté que vont découvrir les joueurs de Bressols.
C'est un coach Coronado affûté que vont découvrir les joueurs de Bressols.

T.G

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :