Connectez-vous S'inscrire

Régional 3 – Corentin ALBERTINI (L’Isle-Jourdain) : « Un énorme soulagement »

Jeudi 30 Mai 2019

C'est l'un des come-backs de l'année. L'Isle Jourdain, qui n'avait gagné qu'un seul match lors de la phase aller, a réussi à se maintenir pour cette dernière journée. Quasiment enterré à la mi-championnat, auteur d'une très bonne phase retour, les Lislois ont réussi l'exploit de se maintenir et de finir à la huitième place, notamment grâce à cette dernière victoire 1-0 contre Cugnaux pour le compte de la dernière journée. Corentin Albertini, joueur de l'Isle- Jourdain, revient sur ce dernier match et sur la saison de son équipe. (Par KC le stagiaire)


Comment avez-vous abordé cette dernière rencontre décisive ?
Tout d'abord, on entendait partout que l'on allait se sauver, alors qu'on savait très bien que ce n'était pas fait parce que Cugnaux est une très bonne équipe. Ce n'est pas parce qu'ils n'avaient rien à jouer qu'ils n’étaient pas venus pour gagner. Ils ont fait un très bon match. C'était une rencontre très serrée. Une première période serrée mais on a su ouvrir la marque au retour des vestiaires. On voulait gagner, même si on savait que le nul suffisait avec les résultats de nos concurrents directs.
 
Justement toutes les rencontres étaient en même temps, est-ce que vous avez jeté un œil sur les matchs de vos concurrents ?
Comme nos concurrents oui. Honnêtement, je ne sais pas comment on a su les scores sur le terrain. Mais si on gagnait on se maintenait, donc en gagnant c'était sûr. On a abordé le match pour la victoire même si un nul pouvait suffire.

Quels ont été les mots de votre entraîneur ?
Un discours important, les entraîneurs nous ont dits que l'on n’avait rien à perdre car on était quasiment condamné à la mi-saison. On s’est battu toute la saison pour revenir dans la course au maintien. C'est un entraîneur du club qui nous connaît très bien donc il a su trouver les mots. Il nous a dit de ne rien lâcher, qu'on était chez nous devant notre public et qu'il fallait qu'on gagne devant eux, tout simplement. Il fallait que l'on mette de l'engagement et de l'envie pour marquer ce but.

"On n'avait pas le droit de ne pas gagner"

Régional 3 – Corentin ALBERTINI (L’Isle-Jourdain) : « Un énorme soulagement »

Comment s'est déroulée la rencontre et vous comment avez-vous vécu ce match du maintien ?
Sur le terrain, on était tous dans notre bulle mais c’est vrai que l'on voulait marquer rapidement. Donc on a commencé à s'énerver parce qu'on n’arrivait pas à marquer et Cugnaux nous a fait douter. Honnêtement la pression n'a pas pris le dessus, je pense qu'on avait plus de pression sur l'avant-dernier match contre Aureilhan que l'on a gagné 2-1. Un match emporté grâce à notre solidarité parce qu'on est une bande de potes. S'il y en a un qui n'y est pas, on l'encourage... Contre Cugnaux c'était différent, c'était chez nous. On n'avait pas le droit de ne pas gagner, avec le public, le beau temps, tout était réuni pour que l'on gagne...

C'est donc l’état d'esprit du groupe qui est à mettre en valeur ?
Totalement, que ce soit équipe I et équipe II, le matin on avait tous rendez-vous à dix heures, tous les joueurs étaient présents, tout le monde rigolait, on jouait à la belote... C'est vraiment un groupe qui vit bien. Mais sur le terrain c'est autre chose on ne rigolait pas, on voulait à tout prix gagner.


"A un moment donné, il a fallu revenir aux bases"

Vous avez fait un mauvais début de saison, mais finalement vous avez plutôt bien terminé le championnat pour vous sauver, notamment avec ces deux dernières victoires qui vous offrent le maintien. Quel a été le déclic ?
Un déclic, c'est le match nul 0-0 à Fonsorbes, le leader, qui a lancé notre saison. Parce qu'on s'est dit si on peut accrocher les premiers, on peut accrocher tout le monde. Au début de saison, on jouait, on dominait mais on ne gagnait pas. Donc à un moment donné, il a fallu revenir aux bases, on a été plus solide derrière et on a plus joué en contres. On a aussi changé d’entraîneur, il était top mais il fallait que quelque chose change à la vue des résultats. Du coup, c’est l'entraîneur adjoint qui a pris en main l'équipe. Après cela, on s'est ressaisi parce qu'on savait très bien que ce n'était pas que de sa faute, c'était aussi la nôtre.
 
Cette saison était-elle à la hauteur de vos ambitions ?
En début de saison, on espérait un peu plus parce qu'on avait un bon groupe. D'ailleurs, on nous a fait remarquer qu'on n'était pas à notre place. Je pense que l'on voulait bien sûr se maintenir, mais on pensait plus finir dans la première partie de tableau. Au final, on n'en est pas très loin.
 
Vous vous maintenez finalement à la dernière journée. On peut dire que c'est un énorme soulagement et que le principal est obtenu ?
Exactement, un énorme soulagement pour nous les joueurs, mais aussi pour le club, les dirigeants... Pour nous les joueurs, on se devait de se maintenir pour le club.
 
Quels objectifs pour l'année prochaine ?
Tout simplement faire mieux que cette saison et essayer de finir dans les six premiers.
 
Un dernier mot ?
Merci Footpy.
 
Recueillis par KC le stagiaire

Mal parti à mi-saison, L'Isle-Jourdain a réussi l'exploit de se maintenir en Régional 3.
Mal parti à mi-saison, L'Isle-Jourdain a réussi l'exploit de se maintenir en Régional 3.

KC le stagiaire

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :