Connectez-vous S'inscrire

Régional 3 - Cyril EYCHENNE (entraîneur d'Eaunes/Labarthe): "Prendre du plaisir tout en se forçant à une certaine rigueur"

Samedi 10 Août 2019

Après deux saisons aux côtés de Jérôme Garrigues (à Aurignac puis Lavernose-Lherm), Cyril Eychenne vole de ses propres ailes. Le Commingeois débarque en tant que numéro 1 à Eaunes-Labarthe. Assisté de Gilles Bénac, le nouveau coach espère voir son équipe répondre au projet de jeu mis en place. Un véritable défi qu'il s'apprête à relever avec envie. Merci au club d'avoir partagé l'interview avec Cyril Eychenne. (Par La Rédaction)


Cyril, présentez vous. Quel est votre parcours footballistique ? 
J'ai quarante-quatre ans, je suis originaire de Saint Gaudens en Comminges (où je vis toujours d’ailleurs étant l’heureux papa de Célia) où j’ai fait toutes mes classes de jeunes (dont une présélection Midi-Pyrénées en cadets) jusqu’en juniors. Après quoi la priorité des études à Toulouse a pris le pas sur le foot. J’intègre donc successivement les clubs de Latoue, Aurignac et Landorthe pour y jouer en seniors PL tout en étudiant et travaillant sur Toulouse. Il y a maintenant neuf ans que je coache. Ce fut d’abord pour rendre service à mon dernier club joueur (Landorthe, aujourd’hui ELLES) et c’est tellement devenu une passion au fil des saisons que je me suis pris au jeu en commençant à passer les diplômes, CFF3 d’abord, puis CFF2 et enfin il y a deux ans le BMF qui n’était pas du tout prévu à l’origine mais avec des gens comme Pascal Despeyroux on ne peut que se prendre au truc !  Je retrouve dans le coaching les mêmes contraintes, joies et qualités requises dans mon métier de chargé d’affaires industrielles et je crois que cela m’aide dans ces deux fonctions. 

Que retiendrez-vous de votre passage à l’AS Lavernose-Lherm ? 
Quelle saison ! La deuxième comme adjoint aux côtés de mon ami « le Djé » (Jérôme Garrigues, NDLR) et pas la moindre ! La découverte d’un club et de ses structures dont le groupe 1 sortait d’une montée. Nous étions arrivés avec une ribambelle de nouveaux joueurs et la mayonnaise a d’ailleurs mis un peu de temps à prendre mais c’était reculer pour mieux sauter. J’ai rencontré des joueurs aux qualités indéniables mais aussi et surtout des mecs en or ! Les deux « Jean-Luc » (ils se reconnaîtront) nous ont aidé à faire passer les messages et les valeurs que Jérôme et moi souhaitions prioriser pour la vie de groupe. Pour ça je les en remercie encore car ils m’ont tous fait confiance et ce malgré la nouveauté et la crainte que cela pouvait engendrer. Bref une superbe saison tant sur le plan humain que sportif. La soirée d’adieux a d’ailleurs été un brin émotive. J’adresse donc un grand merci à tous les joueurs, dirigeants et surtout à "Josy" (Josyane Pujol, présidente de Lavernose-Lherm) et Jérôme pour cette superbe aventure passée à Lavernose. 
PS : petit message à « Jean-Luc » : Quand vient-on visiter ta cave tapissée de maillots de footeux ?

"Le discours m'a séduit malgré la difficulté de fonctionner sans moyens financiers à l’inverse de plein d’autres écuries"

Dans sa jeunesse, Cyril a connu une présélectionné dans l'équipe Midi-Pyrénées cadet. (crédit: FCEL)
Dans sa jeunesse, Cyril a connu une présélectionné dans l'équipe Midi-Pyrénées cadet. (crédit: FCEL)
Pouvez-vous expliquer votre choix de rejoindre le FC Eaunes-Labarthe-sur -Lèze pour la saison prochaine ? 
Fin janvier j’avais annoncé à ma présidente de Lavernose que je souhaitais prendre en charge un projet comme numéro un la saison prochaine après avoir passé deux saisons comme adjoint de Jérôme Garrigues et avoir obtenu mon BMF. Mais j’ai une éducation où mon papa m’a toujours rabâché: « Cyril, si tu ne sais pas où tu vas, n’oublies jamais d’où tu viens », et c’est encré en moi. Le respect et l’humilité : c’est donc en toute humilité que j’ai répondu à la sollicitation du manager général du foot à 11 Jean Michel Piccoli pour dans un premier temps échanger sur le projet. Après quelques premiers échanges nous nous sommes trouvés des affinités communes puis quelques conseils et avis m’ont aussi été donnés à ce moment-là par des cadres de Lavernose que je remercie encore. Puis j'ai rencontré les deux co-présidents Caroline Moncasi et Manu Manas avec lesquels nous avons parlé du projet dans sa globalité. Le discours m'a séduit malgré la difficulté de fonctionner sans moyens financiers à l’inverse de plein d’autres écuries R3/R2 aux budgets colossaux, mais ça rend le challenge encore plus grand ! Et pour couronner le tout Gilles Bénac avec qui j’avais déjà travaillé deux saisons (au PSCF et à Aurignac) a accepté de m’accompagner pour relever ce challenge et j’en suis très content car c’est quelqu’un d’investit, de confiance et un mec en or. 
 
Quel jeu allez-vous proposer à vos joueurs ?  
Là encore l’humilité prend le dessus, je sais qui je suis et qui je ne suis pas. Je ne fais pas du Mignotte, du Poisson et encore moins du Despeyroux. Je suis Cyril Eychenne le petit Commingeois et ça me va très bien. Mais j’ai des idées et des convictions sur le foot que j’aime voir pratiquer et celui qui ne me correspond pas. Le projet de jeu est tout ce qu’il y a de plus simple : prendre du plaisir tout en se forçant à une certaine rigueur. Je n’irai volontairement pas plus loin dans le contenu des fois que cet article soit lu ! (rires). Quant à mes joueurs, ils ont eu un bref aperçu de l’orientation souhaitée par Gilles et moi mais le projet de jeu leur sera présenté et expliqué en détails lors de notre journée de cohésion. 
 
Quels sont vos ambitions personnelles et les objectifs fixés par le club ? 
Le club ne met pas forcément de pression particulière si ce n’est de tout faire pour que la fusion prenne réellement cette année sur les aspects extra-sportifs et ce sera donc notre premier objectif. Me concernant, mon ambition est là encore toute simple : tout faire pour gagner le plus de matchs possibles jusqu’en janvier, et après on verra bien à ce moment-là. Pour l’instant on ne tire aucun plan sur la comète même si mon côté râleur me pousse vers la gagne et les résultats, mais chaque chose en son temps. Commençons par travailler et comme « tout travail mérite salaire »… 
 
Un dernier mot pour conclure ? 
Celui qui renonce à devenir meilleur cesse déjà d'être bon.

Recueillis par La Rédaction
redaction@footpy.fr

Cyril débarque avec de l'ambition à Eaunes-Labarthe. (crédit: FCEL)
Cyril débarque avec de l'ambition à Eaunes-Labarthe. (crédit: FCEL)

La Rédaction (redaction@footpy.fr)

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :