Connectez-vous S'inscrire

Régional 3 (PH) - CASTELNAU perd le match qu’il ne fallait pas face à CAHORS

Lundi 14 Mai 2018

Cahors n’a jamais faibli, Castelnau a alterné le bon et le moins bon et ça lui a été fatal. Et pourtant le leader de Régional 3 avait tout pour lui avant cette rencontre. Aujourd’hui, c’est tout un club qui se demande comment il a pu passer à côté du match le plus important de sa saison, et qui laisse sa place à son adversaire du soir (par W.H.).


L’émotion est toujours immense pour les Cadurciens. Mardi dernier ils apprenaient le décès d’un des leurs. Anthony. Parti beaucoup, beaucoup trop tôt. La minute de silence en son honneur a été ponctuée d’applaudissements pour réchauffer les cœurs et encourager les joueurs à ne pas se laisser submerger par la tristesse. Sur le terrain, ils ont trouvé la flamme qu’il fallait pour tenir tête à Castelnau d’Estrétefonds dont l’objectif était de décrocher sa montée. Mais ça ne s’est pas passé selon leurs plans, eux qui étaient prêts à faire la fête avec une tribune pleine et des pétards pour célébrer les buts. C’était chaud de partout d’entrée de jeu entre l’ASCE et Cahors. Les locaux sont tout en percussion alors que les visiteurs tentent d’avancer avec des passes précises. C’est la première option qui fonctionne pour Maxime Dubrun qui se fait crocheter à l’entrée de la surface. M. Cassabois prend quelques secondes de réflexion et siffle un penalty. Mounir Chénine ne se fait pas prier pour donner l’avantage à son équipe en prenant Engelibert à contre-pied, et ce n’est pas de trop quand on voit la réaction de leurs adversaires. Heureusement Benjamin Andreu se couche bien après le tir un peu écrasé de Ioan Pop qui aime crocheter en pleine surface. C’est joli à voir, mais peu efficace au final, d’autant que parfois, les coéquipiers sont présents pour offrir une autre solution. Les contacts sont spectaculaires et l’arbitre est obligé de siffler régulièrement dans une rencontre électrique qui a failli déraper à deux reprises à la demi-heure de jeu.

Castelnau est désemparé

Pour la tactique mise en place par les coaches, c’est raté, ce soir, c’est un combat sur le rectangle vert. Cela bénéficie à Cahors qui multiplie les coups de pied arrêtés, mais c’est sur une touche anodine qu’ils reprennent espoir. Juste avant la pause, un nouveau penalty est sifflé alors que le ballon entrait dans la surface. Un contrôle d’une main que l’homme en noir a repéré Théo Abitteboul égalise. La deuxième période repart sur des bases I-DEN-TIQUES. Aucune des deux équipes n’a l’intention de céder, les contacts sont nombreux, Cahors est dangereux par à-coups alors que Castelnau tente de construire. Seul le déluge change un peu la donne (bénies soient les tribunes couvertes). Le rideau d’eau ne dérange pas Guillaume Ripoll qui est l’auteur d’un contre fulgurant sur son côté gauche, mais Panet à la réception voit sa reprise arrêtée sur la ligne par Candelier. Et à un quart d’heure du terme, Abitteboul est encore décisif grâce à son coup-franc qu’un défenseur Estretéfontain dévie de la tête dans son propre but. Le coup de massue fait mal aux locaux qui manquent d’en prendre un troisième mais Coelho rate sa frappe. Les dernières minutes (dans un temps additionnel interminable pour les Cadurciens) se résument à de l’attaque défense, mais l’homme du match, capitaine du Cahors FC rattrape Maxime Dubrun qui partait égaliser dans son dos. Le score n’évoluera plus, au grand dam d’un Fred Chayeb qui restera plusieurs minutes seul sur la pelouse à cogiter sous la pluie. Lui et son équipe devront trouver les ressources pour retrouver la flamme dans un dernier match en espérant que les autres résultats de Cahors et Druelle leur soient favorables.

W.H.

Cahors a fait tout ce qu'il fallait pour décrocher sa victoire (crédit: Footpy / WH)
Cahors a fait tout ce qu'il fallait pour décrocher sa victoire (crédit: Footpy / WH)

LES RÉACTIONS
Frédéric CHAYEB
(entraîneur de Castelnau d’Estretefond) : « C’est dur à avaler »
« Je pense qu’on était tétanisé par l’enjeu, devant notre public. Ça fait un moment que nous ne sommes pas très bons et c’est ce soir que nous avons craqué. Cahors avait plus envie, était plus déterminé et bravo à eux. Nous, nous payons certaines choses qui se passent en interne qui nous déstabilisent. Malgré tout ce n’est pas fini. Si on arrête maintenant, c’est perdu, alors il faut continuer même si c’est dur à avaler. »

Bruno DAUBIE (entraîneur de Cahors) : « Nous étions prêts à relever le challenge »
« Nous étions concentrés mais surtout très lucides. Quand on a une telle équipe en face difficile à jouer, on se rend compte de l’ampleur de la tâche. Dernièrement nos résultats étaient médiocres il faut l’avouer, alors on avait les pieds sur terre avant ce match. Castelnaud compte beaucoup de bons joueurs très techniques et je n’ai pas été déçu par ce qu’ils ont proposé, mais j’étais certain que sur le plan athlétique, nous étions prêts à relever le challenge. C’est dans ce combat que la différence s’est faite ce soir. Mes joueurs ont eu les ressources mentales comme ils l’ont montré tout au long de la saison. Cette victoire, elle est pour Anthony. »

Théo ABITTEBOUL (joueur de Cahors) : « Il faut profiter de la vie »
« C’était très tendu et nous pensions tous à Anthony qui nous a quittés mardi. Son décès nous a touchés et c’était difficile de s’entraîner pour ce match. Ce soir Castelnau était très bon sur le plan footballistique, mais au niveau de la solidarité, nous avons été meilleurs et ça a payé aujourd’hui. Après six matches sans gagner, nous sommes très contents. On verra où ce résultat nous mène… En attendant on va profiter parce qu’il profiter de la vie. »

La fête n'est peut-être que reportée pour Castelnau (crédit: Footpy / WH)
La fête n'est peut-être que reportée pour Castelnau (crédit: Footpy / WH)

LA FEUILLE DE MATCH
Régional 3 (PH) – Vingt-et-unième journée
Samedi 12 mai 2018, 20 heures
Castelnau d’Estretefond, Stade municipal
AS CASTELNAU D’ESTRETEFOND / CAHORS FC 1-2 (MT : 1-1)
Arbitres : M. Gilles Cassabois assisté de MM. Antony Devarulrajah et Jean-François Maurin.
Buts : Chénine (6e) pour Castelnau – Abitteboul (44e) et CSC (74e) pour Cahors
Avertissements : Boyer (12e), Dubrun (15e), Panet (31e), Rennane (32e) et Andreu (90e) à Castelnau – Stadelmann (12e), Trezon (33e), Candelier (38e) et Serres (90e) à Cahors

CASTELNAU : Andreu – Rennane, Ripoll, L. Nold, Boyer (cap.), Bosc, Chenine, Dubrun, Loumingou, C. Nold, Panet, Villaeys, Coupez, Tayeb.
Entraineur : Fred Chayeb.
CAHORS : Engelibert – Avah, Candelier, Abitteboul (cap.), Trezon, Deltour, Richet, Serres, Pop, Stadelmann, Wah, Lamolinairie, Coelho, Oulmayrou.
Entraineur : Bruno Daubié.

Les arbitres ont fait durer le suspense 10 minutes de plus (crédit : Footpy / WH)
Les arbitres ont fait durer le suspense 10 minutes de plus (crédit : Footpy / WH)

WH

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :