Connectez-vous S'inscrire

Régional 3 (bilan) - Jean-François GONNARD (président de Plaisance): "Une montée historique"

Dimanche 7 Juillet 2019

C'est un peu un rêve éveillé qu'est en train de vivre l'US Plaisance. En grande difficulté il y a une décennie, le club a su se reconstruire pour aujourd'hui atteindre un niveau jamais atteint à ce jour en découvrant le Régional 2 ! C'est un peu la magie du football qui réjouit Jean-François Gonnard pour sa dernière année de président du club. (par Le Lensois)


Deux montées en deux ans, vous attendiez-vous à ça en début de saison ?
C'était un objectif un peu en interne. Nous ne voulions pas trop l'afficher, mais nous l'espérions fortement. C'est une montée historique car Plaisance n'est jamais monté en R2.

Qu'est-ce qui vous donnait ces objectifs ?
La dynamique, le groupe. Nous espérions car nous sortions d'une bonne saison. C'était un objectif secret de jouer les premiers rôles.

Quels ont été les atouts du club pour viser cette montée ?
C'est un tout. Il y a déjà une bonne ambiance au sein du groupe et au sein du club. L'équipe une monte, mais ce n'est pas qu'un groupe de dix-huit - vingt joueurs. Nous avons eu des blessures, des suspensions et des arrêts par rapport au travail donc quelques joueurs de l'équipe deux et des U19 sont venus renforcer cette équipe avec brio. Ça engendre notamment des résultats un peu mitigés pour l'équipe deux. Nous avons un groupe jeune et sain bien mené par deux coachs (Philippe Raphaell et Laurent Valéro).

C'est donc un groupe qui a encore des capacités de s'améliorer pour vous...
Nous avons un groupe assez jeune, même si certains sont dans le groupe depuis quelques temps. Ils ont commencé assez tôt, à 18-19 ans en équipe première. Certes maintenant, ils ont 25-26 ans, mais c'est encore un groupe jeune. Nous espérons donc les voir s'améliorer. La saison prochaine, nous irons sur la pointe des pieds en essayant de faire bonne figure et d'éviter de faire le yoyo comme beaucoup d'autres équipes. Il y a un gros écart de niveau entre la R3 et la R2. Nous allons donc y aller tout doucement.


"Nous avons repris quasiment dans les bas-fonds"

Régional 3 (bilan) - Jean-François GONNARD (président de Plaisance): "Une montée historique"

Comment allez-vous préparer la prochaine saison du coup ?
Moi de mon côté, je vais prendre un peu de recul. Ça fait sept ans que je suis à la tête de ce club que nous avons repris quasiment dans les bas-fonds. Sept ans, c'est usant, j'ai donc besoin de repos pendant au moins un an. Je ne quitte pas le club mais je m'enlève toute responsabilité. Je viendrai en tant que grand supporter de l'US Plaisance. Après, il y a des gens en place qui travaillent pour l'année prochaine depuis un petit moment. Ils préparent ça sereinement avec une revue d'effectif par rapport à l'année prochaine : savoir ceux qui seront au club. Ils vont voir pour faire monter quelques jeunes je pense. Avec la refonte, de nombreux jeunes vont monter en senior et je pense que certains seront capable d'intégrer l'équipe une. Il devrait y avoir peut-être deux-trois renforts maximum pour l'équipe.

Ça ne tenterait pas le club de faire venir un ou deux trentenaires qui ont l'expérience du niveau ?
Si l'occasion se présente, avec l'état d'esprit qui nous corresponde, pourquoi pas. Tout est faisable. Ils sont en train d'y réfléchir. Pour l'instant, le club essaye de miser sur la jeunesse et surtout la nôtre. Nous voulons qu'une bonne partie de notre effectif soit issue des rangs "noirs et jaunes". Après si l'occasion se présente, nous recruterons mais ça sera assez ciblé.

Allez-vous mettre des moyens supplémentaires pour l'objectif maintien ?
Financièrement, Plaisance est très limité. Nous n'avons pas de primes de match et n'en mettrons pas l'année prochaine. Nous savons que l'année prochaine sera compliquée. Nous allons y aller avec nos qualités et nous allons nous battre avec nos qualités pour nous battre comme il se doit. C'est sûr que si nous comparons à certains de nos voisins qui ont la chance d'avoir des budgets plus importants, c'est plus facile pour eux de faire venir des joueurs de l'extérieur. Personnellement, je n'ai pas une planche à billets. Les joueurs viennent pour autre chose comme l'ambiance. Nous essayons d'attirer les joueurs par autre chose que l'argent. Pour l'instant, ça marche. Nous continuerons comme cela. Ça nous permet de rencontrer des gens avec une mentalité toute autre.

Du coup c'est un peu l'heure de votre bilan personnel. Durant vos sept années de présidence, qu'est-ce qui vous a permis de relever la tête avec le club ?
C'est de faire les bons choix de personnes. C'est peut-être une qualité que nous avons eue : choisir les bonnes personnes aux bons moments. Nous avons eu pas mal de déceptions en PL car nous avons raté de peu la montée en R3 plusieurs fois.

Vous l'avez empochée au bon moment du coup cette montée !
Tout à fait. Après, nous l'avons méritée car nous avons terminé premiers et non troisièmes ou quatrièmes. Nous avions à cœur de finir premiers pour ne pas que l'on dise « ils sont montés car les quatre premiers montaient ».

Recueillis par Le Lensois
lelensois@footpy.fr
 


Une bonne ambiance dans le vestiaire, symbole de la réussite de Plaisance. (crédit: USP)
Une bonne ambiance dans le vestiaire, symbole de la réussite de Plaisance. (crédit: USP)

Le Lensois (lelensois@footpy.fr)

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :