Connectez-vous S'inscrire

TILC 2018 - Au bout du suspense, ARSENAL s'octroie l'édition 2018 aux dépens du PSG !

Mardi 14 Août 2018

Pour le dernier match de cette Ladies Cup, on savait que l'une ou l'autre des deux équipes soulèverait le trophée. Montpellier et Munich s'étant neutralisées quelques heures auparavant, elles ne pouvaient plus espérer quoi que ce soit. Le suspense aura été présent jusqu'au coup de sifflet final. (Par Taribo West)


Cette seconde édition de la Toulouse Internationale Ladies Cup est de grande qualité. Que cela soit avec les rencontres, les diverses animations et par tout ce qui touche à l'organisation, cette édition est un grand cru. Le seul regret, est de ne pas voir plus de monde pour ce genre d’événements. On ne peut pas dire que niveau football international on soit servi en Occitanie. Ni Montpellier, ni Toulouse chez les garçons sont en coupe d'Europe alors voir quatre très belles équipes (Arsenal, Bayern, Montpellier et PSG) est beaucoup trop rare pour rater cette occasion. Et même si certains n'aiment pas le football féminin par principe ou par peur de s'ennuyer, détrompez-vous c'est du très très beau football. Les londoniennes et les parisiennes ont prouvé, tout comme Montpellier et Munich, qu'elles nous régalaient sur le terrain. Dès la quatrième minute, sur une mauvaise touche d'Arsenal Anissa Lahmari récupère le ballon et enchaîne avec une belle frappe que Sari Van Veenendaal dégage en corner. Quelques minutes plus tard (8ème), c'est autour de Emma Mitchell de fixer la défense côté gauche, elle met en retrait pour Jordan Nobbi qui ne peut enchaîner. Avec cette chaleur, il a été décidé qu'une pause fraîcheur se ferait tous les quart d'heure de jeu. Pendant cette pause, les entraîneurs donnent des consignes  et tentent de rectifier quelques problèmes.

Arsenal une tactique efficace mais épuisante

A la vingtième minute, mauvais dégagement de la défense parisienne. Katie McCabe sert Beth Mead à la limite du hors-jeu et ne se fait pas prier pour ouvrir le score, (0-1). Voilà les anglaises en bonne position pour remporter le trophée. Arsenal a bien débuté la rencontre en ne laissant pas les joueuses d'Olivier Echouafni développer leur jeu. Mais depuis l'ouverture du score les parisiennes sont montées d'un cran alors que les gunners ont reculés. Elles font de plus en plus d'erreurs de transmission dans l'axe, laissent des opportunités d'égaliser aux parisiennes. Et les anglaises sont à deux doigts de me donner raison à la 31ème minute quand Leah Williamson  rate son dégagement plein axe. DaviniaVznmechelen arrive lancée et tente un extérieur pied droit, à la Njie mais en mieux, qui passe au dessus des cages de Van Veenendaal. L'égalisation était proche. La mi-temps est sifflée par monsieur Artières. Les joueuses d'Arsenal sont bien en place et sont tactiquement très disciplinées. On voit très clairement deux dispositions tactiques, le 4-3-3 lors des phases offensives où elles attaquent à 4 ou 5 ce qui déstabilise la défense du PSG (comme celle de Montpellier vendredi) et reviennent à un 4-5-1 lors des transitions. Cela demande beaucoup d'énergie et d'effort mais jusqu’à présent , et depuis le début du week-end, cela a très bien fonctionné.

Le PSG est passé à un jeu d'ajouter un premier trophée à sa saison
Le PSG est passé à un jeu d'ajouter un premier trophée à sa saison

Il faut attendre la 65ème minute pour voir la première occasion de la seconde période. Coup-franc excentré côté droit, la jeune Wissem Bouzid enveloppe son ballon, Paulina Dudek vient coupé la trajectoire au premier poteau mais ça passe de justesse au-dessus de la barre transversale. Même si les occasions ne se font pas légion, depuis le retour des vestiaires se sont les parisiennes les plus entreprenantes. Elles jouent plus haut, réalisent un gros pressing avec beaucoup d'intensité dans leur courses et dans les duels. Arsenal joue regroupé ce qui leur évite de concéder trop d'occasions mais elles n'arrivent plus à ressortir proprement le ballon et ne dépasse plus la ligne médiane. On sent des joueuses très fatigué. Avec cette chaleur, elles ont dû s'épuiser surtout avec une tactique qui demande beaucoup d'application et d'énergie. Elles pourraient craquer rapidement. Le duo Echouafni-Mendy,  s'en est sûrement aperçu et poussent leurs joueuses à continuer d'aller de l'avant. Le Paris-Saint-Germain est récompensé à la 76ème minute quand une nouvelle fois la défense d'Arsenal perd la ballon au milieu du terrain sur un mauvais dégagement de la défense. Le ballon est décalé côté droit pour Melike Pekel qui sert en retrait Anissa Lahmari, (1-1). Égalisation méritée. A ce moment de la partie, je mets un petit billet sur une victoire parisienne tellement les joueuses de Pedro Martinez sont en souffrance.

Arsenal rafle tout

Six minutes plus tard (82ème), Perle Morroni réalise un centre tir qui heurte le montant droit de Pauline Peyraud-Magnin (entrée à la place de Van Veenendaal). Cela devient de plus en plus compliqué pour les gunners. Nous sommes quasiment dans le temps additionnel, Beth Mead réalise un festival dans la défense parisienne et se fait accrochée dans la surface de réparation. Penalty ! Kim Little le transforme et donne l'avantage à son équipe, (2-1). Elles ont eu une seule opportunité dans cette seconde période et elles la concrétisent par un but. Cette équipe est surprenante. Et si beaucoup de monde pensait la victoire acquise aux londoniennes, les joueuses de la capitale ne l'entendaient pas de cette oreille. Sur une énième erreur défensive anglaise, Pekel s'arrache pour touché le ballon avant que Peyraud-Magnin s'en empare. Ça la déstabilise, perd le ballon tandis que Pekel continue d'y croire au point de récupérer la balle et de la mettre au fond des filets, (2-2). Elle permet à son équipe d'égaliser et de rester invaincue dans cette Ladies Cup. Depuis son entrée Pekel a fait beaucoup de bien offensivement. Elle est rapide, accrocheuse et adroite devant le but. Elle me fait penser à Eugénie Le Sommer. La fin du match est enfin sifflée et l'équipe d'Arsenal remporte la seconde édition de la Toulouse Internationale Ladies Cup. Le classement final est Arsenal première avec 4 points, le PSG et le Bayern deuxième avec 2 points et Montpellier quatrième avec 1 point. Cette seconde édition se termine par la remise du trophée de la meilleure joueuse du tournoi, Jordan Nobbi (Arsenal), puis par le trophée de la meilleure gardienne, Sari Van Veenendaal (Arsenal) et enfin par la remise du trophée pour le vainqueur, Arsenal. Il ne fait aucun doute qu'il y aura une troisième édition mais peut-être avec une nouvelle formule et/ou de nouvelles équipes. Cette compétition est très demandée par les équipes du monde puisque les organisateurs ont refusé une sélection africaine et des équipes d'université américaine. Vivement la saison prochaine. Il est important de signaler que l'organisation de la Ladies Cup est réalisée par des bénévoles. Bravo à toute l'équipe car se fût une très belle édition. Félicitation ! Et vivement la troisième, à l'année prochaine.

Par TW


LES REACTIONS 
Grace GEYORO (Joueuse et capitaine du Paris-Saint-Germain) : « Les objectifs sont de gagner des titres »
« On savait que cela serait compliqué même en fin de match où on a su revenir au score au bon moment et je pense que c'était un bon match dans l'ensemble. Pour remporter le tournoi, il  y aurait fallu se créer plus d'occasions mais c'est ce qui fait la différence au haut niveau. On est en préparation et on va continuer à travailler pour éviter de reproduire certaines erreurs en championnat. Arsenal, par rapport à nous, à mis plus de rythme et d'impact dans les duels. C'est leur jeu et puis elles ont sû mettre les occasions au fond. Elles en ont pas eu beaucoup mais elles savent les marquer. Les objectifs pour nous c'est de gagner des titres. On a remporté la Coupe de France la saison dernière, on va essayer de continuer sur cette lancée et pourquoi pas remporter le championnat. »

LA FEUILLE DE MATCH
Toulouse Internationale Ladies Cup
Dimanche 12 août 2018, à 15h45
Colomiers, Stade Michel Bendichou
PSG / ARSENAL 2-2
Arbitre :  M . Artieres (Centre), assisté des messieurs Agard et Barbier
Délegué : M. Fioramento
Buteuses : Lahmari (76ème), Pekel (90ème) pour PSG, Mead (20ème) et Little (89ème) pour Arsenal
Cartons jaunes : Lahmari (87ème) pour PSG, McCabe (90'+1) pour Arsenal

PARIS-SAINT-GERMAIN : Endler Mutinelli – Dudek, Limera Santos Silva, Lahmari, Diallo (Bouzid, 62'), Diani, Lawrence, Paredes, Vznmechelen (Morroni, 78'), Geyoro, Kergal (Pekel, 53')
Entraîneur : Olivier Echouafni
ARSENAL : Van Veenendaal ( Peyraud-Magnin, 68') – Evans, Nobbi, McCabe, Mead, Little, Williamson, Janssen, Waelti, Mitchell, Quinn 
Entraîneur : Pedro Martinez Losa

Arsenal a tout raflé dans cette édition 2018
Arsenal a tout raflé dans cette édition 2018

Taribo West

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :