Connectez-vous S'inscrire

TILC 2018 - Laure BOULLEAU, le PSG et le BAYERN enflamment le temple du rugby columérin !

Dimanche 12 Août 2018

Quand on voit sur une affiche PSG-Bayern on sent, on respire la Ligue des Champions. Et bien même si c'est du foot féminin, le football proposé lors de cette rencontre a été des plus agréable. En plus de cela, l'ambiance, le soleil étaient au rendez-vous. Tout pour passer une bonne soirée à la Toulouse Internationale Ladies Cup (Par Taribo West)


Les regards sont rivés sur les joueuses mais pas seulement. L'ancienne internationale Laure Bouleau est en tribune et elle attise également les regards curieux ou amoureux. Sous le soleil occitanien, les deux équipes entrent sur la pelouse encouragé par de nombreux supporters. Ceux qui se font le plus entendre sont les parisiens. Tout au long du match ils ont encouragés leurs joueuses et franchement c'était très sympa. Avant chaque début des rencontres, les hymnes de chaque pays sont respectées par le public. Sur le grand rectangle vert du stade Michel Bendichou, les parisiennes et les munichoises ne se laissent pas le temps de prendre la température. Le rythme et les duels sont engagés dès le début de la partie. Les joueuses d'Olivier Echouafni mettent un pressing agressif rapidement sur les défenseurs adverses. Et dès la 10ème minute, Perle Morroni se retrouve face à Katriina Talaslahti qui plonge du bon côté et stoppe la frappe de la parisienne. Cinq minutes plus tard (15ème), les munichoises obtiennent un bon coup-franc à l'entrée de la surface de réparation. C'est Jill Roord qui s'élance, elle fait mine de frapper mais donne à  Carina Wenninger dans les 18 mètres, elle tente une première frappe qui est contrée et en enchaîne une seconde cette fois-ci captée par Katarzyna Kiedrzynek.

Le Bayern plus efficace offensivement

Au bout d'une demie-heure de jeu, les allemandes commencent à sortir et à jouer plus haut. Cela se joue de peu qu'elles ouvrent le score à la 29ème minute lorsque Jovana Damnjanovic trompe Kiedrzynek. Heureusement pour les parisiennes que l'assistant ai levé son drapeau. Pas de VAR à la Ladies Cup et pas de contestation des joueuses non-plus. A la 39ème minute, offensive des coéquipières de Mandy Islacker. Lineth Beerensteyn est lancée côté droit, la gardienne du PSG sort mais ne s'accorde pas avec sa défenseur. Beerensteyn se faufile entre les deux et est crochetée dans la surface de réparation. Monsieur l'arbitre hésite mais désigne le point de penalty. Islacker s'élance et trompe Kiedrzyek qui était partit du bon côté (0-1). A la pause le Bayern de Munich mène devant le Paris-Saint-Germain 1 à 0. Les parisiennes ont fait un très bon début de match sans concrétiser leur domination et leurs occasions alors que les visiteuses ont su être dangereuses et efficaces.

Le PSG s'est bien repris
Le PSG s'est bien repris

Au retour des vestiaires, les deux équipes ne faiblissent pas. L'intensité est toujours très présente et le jeu vraiment très intéressant. A la 54ème minute, le Bayern est à deux doigt de doubler la mise et moi de tomber par terre. Sur un corner bien tiré, Gina Lewandowski (femme de l'avant-centre du Bayern ?)  vient couper la trajectoire du ballon au premier poteau, sa tête n'est pas cadré mais revient dans les pieds Beerensteyn qui redresse le ballon mais pas suffisamment pour servir une coéquipière. Une minute plus tard (58ème), les parisiennes obtiennent un bon coup-franc excentré côté droit. Eve Perisset décide de s'en charger. Sa frappe est contrée mais le ballon revient sur elle et d'une super demie volée pieds droit, trompe Talaslahti. Ça fait 1 à 1. Si les joueuses munichoises étaient bien en jambe et bien en place dans ce début de seconde période, cette égalisation modifie la donne. Les parisiennes jouent plus haut et reprennent leur pressing du début de match.

Du grand professionnalisme à tous les niveaux

A la 73ème minute, Anissa Lahmari chipe le ballon dans les pieds de Gerhardt, fixe côté droit puis centre en retrait mais trop fort pour ses deux coéquipières dans la surface. Dix minutes plus tard (83ème), c'est au tour du Bayern de se montrer dangereux par un très beau mouvement entre Nicole Rosler et Lohmann. Lohmann réalise une roulette devant deux parisienne puis enchaîne un tir qui passe de justesse à côté. Ce que montre les filles dans ce match n'a rien à envier aux garçons. Les coéquipières de Melike Pekel, tentent de marquer ce deuxième but. A la 88ème, sur une passe en retrait mal ajustée Kadidiatou Diani tente un lob mais le ballon passe au dessus puis dans les arrêts de jeu (90'+4) Diallo encore elle s'infiltre dans les dix huit mètres mais voit sa frappe contrée au dernier moment par un superbe tacle glissé de Simone Laudher. Un match nul qui permet aux deux équipes de croire encore à la victoire finale. Je tenais à saluer le professionnalisme et la gentillesse des quatre équipes présentent. L'année dernière le staff de l'Olympique Lyonnais refusait toutes les interviews après les matchs et avait cloisonné le lien avec eux. Heureusement, les joueuses avaient parfois désobéis. Cette année tout le monde joue le jeu et c'est très agréable. Merci aux organisateurs, aux staff et aux joueuses.

Par TW


LES RÉACTIONS 
Eve PERISSET (Joueuse du Paris-Saint-Germain) : « On a fait une meilleure deuxième mi-temps »
« On a été très solide dans les duels et ce qui nous a permis de se procurer des occasions. Je pense qu'on a fait une meilleure deuxième mi-temps que la première mais il y a encore beaucoup de choses à travailler et on va revoir le match pour corriger ces petites faiblesses. J'ai eu le plaisir de marquer ce qui permet de stopper la série de 3 défaites en 3 matchs, on a réussi à revenir au score et c'est important. C'est un très beau tournoi avec des équipes qu'on ne rencontre qu'en Ligue des Champions et ça permet de nous préparer pour la saison en championnat et en Ligue des champions. »

Le Bayern n'a pas su garder son avantage
Le Bayern n'a pas su garder son avantage

LA FEUILLE DE MATCH
Toulouse Internationale Ladies Cup
Vendredi 10 août 2018, à 17h30
Colommiers, Stade Michel Bendichou
PARIS SG / BAYERN MUNICH 1-1 (0-1)
Arbitre :  M . Mazzota (Centre), assisté des messieurs Aartieres et Barbier
Délegué : M. Rametta
Buteuses : Perisset (58ème) pour PSG, Islacker (39ème) pour Bayern Munich
Cartons jaunes : Pfluger (91ème) pour Bayern Munich

PARIS-SAINT-GERMAIN : Kiedrzynek – Dudek, Hegerberg (Vznmechelen, 68'), Diallo (Bouzid, 82'), Geyoro, Diani, Lawrence, Paredes (Limeira Santos Silva), Perisset, Morroni (Allaoui, 78' puis Karaouin, 87'), Pekel (Lahmri, 55')
Entraîneur : Olivier Echouafni
BAYERN MUNICH : Talaslahtu – Lewandowski, Wenninger (Rosler, 61'), Maier, Schweers (Laudehr, 46'), Leupolz, Roord, Magull (Pfluger, 61'), Beerensteyn, Damnjanivic (Lohmann 61'), Islacker (Kappes, 61')  - Entraîneur : Thomas Wörle

Avant de faire sa première émission dans le CFC ce soir, Laure Boulleau est venu voir ses anciennes coéquipières du PSG ce vendredi et prendre un bain de foule.
Avant de faire sa première émission dans le CFC ce soir, Laure Boulleau est venu voir ses anciennes coéquipières du PSG ce vendredi et prendre un bain de foule.

Françaises et Allemandes ont fait honneur à leurs couleurs et au foot féminin dans son ensemble
Françaises et Allemandes ont fait honneur à leurs couleurs et au foot féminin dans son ensemble

Taribo West

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :