Connectez-vous S'inscrire

Tarn-et-Garonne - MONTECH pense à son futur !

Lundi 4 Février 2019

Nous sommes champion du monde pour la seconde fois depuis juillet dernier. Mais si nos joueurs sont bons et si bien formés c'est que dès le plus jeunes âge des éducateurs bénévoles forment nos jeunes joueurs. Les Coquelicots Montéchois ont vu passer Clément Michelin (TFC, Ajaccio) ou encore Camille Pecherman (TFC, Paris FC et équipe de France U20).


Lundi soir, les éducateurs de l'école de foot de Montech se sont réunis pour leur réunion technique qu'ils font au moins une fois entre chaque vacances, soit une fois par trimestre. Cette dernière avait pour but de faire un bilan depuis la dernière réunion mais également de préparer la fin de saison et d'anticiper la saison 2019/2020. Pas moins de 20 éducateurs et éducatrices étaient présent sur les 22, avec la présence du Président et du vice-président. Pour rappel, les Coquelicots Montéchois ont 24 équipes de jeunes (filles et garçons) entre les U7 et U18 Féminines pour environ 250 enfants licenciés dont 70/80 féminines. Sous l'impulsion du nouveau président, Thierry Ruiz, et du nouveau Responsable de l'école de foot, Kevin Thierry, le projet de l'école de foot est basé sur la convivialité, le respect et la bonne humeur au sein de l'équipe dirigeante mais surtout sur et en dehors des terrains. Il ne faut pas oublier dans cette organisation le très bon travail de Chrystelle Cancho la responsable du secteur féminin. Il est régulièrement rappelé aux éducateurs/éducatrices ainsi qu'aux enfants et parents que le comportement et le plaisir de jouer au foot est plus important que les résultats sportifs ou que la qualité footballistique. Cette saison des joueurs ont été sanctionné de manière pédagogique pour de mauvais comportements et des parents mécontent ont été reçu pour éviter les problèmes.

Un problème d'infrastructure récurrent en hiver....

Lors de cette réunion, il a été évoqué les difficultés rencontré par tous au quotidien comme le manque d'investissement de certains parents . Mais il a aussi été question de la saison prochaine pour savoir qui comptait continuer et faire quoi. Aucun des éducateurs n'a évoqué la volonté d'arrêter ce qui montre une bonne entente dans l'équipe. Un éducateur disait même hier soir après la réunion "Cela fait des années que je suis au club et cette saison je prend mon pieds. On pose une question et on a une réponse, on a un soucis et on a une solution mais surtout je n'ai jamais vu autant d'éducateurs aux réunions. C'est un vrai plaisir" Mais même si tout se passe plutôt bien à l'école de foot avec de bons résultats chez les garçons comme chez les filles en plus du bon état d'esprit, il ne faut pas oublier que tous ces éducateurs sont bénévoles. Ils prennent beaucoup de temps en plus de leur travail et de leur famille. Seulement les infrastructures des coquelicots commencent à ne pas être assez grande et les créneaux d'entraînements pour le football à 11 de plus en plus restreint. Sans oublier que l'hiver ils n'ont aucun accès aux deux gymnases de la ville lorsque les terrains sont impraticables. Les enfants ne s'entrainent plus depuis deux semaines.


Les labels un objectif à court terme...

Comme dans beaucoup de clubs, sans le travail des bénévoles les enfants ne pourraient pratiquer le football dans de bonnes conditions. C'est pourquoi, Kevin THIERRY a décidé d'essayer d'obtenir les labels école de foot afin de montrer à tous la bonne tenue de l'école de foot montéchoise mais surtout pour récompenser le bon travail réalisé par les éducateurs et éducatrices.  Le club a embauché deux Services Civiques et travaillent en profondeur pour améliorer la pratique du football en lien avec le Projet Educatif Fédéral (PEF). Des formations d'éducateurs leur sont proposés, celle des premiers secours également ou même un préparateur mental devrait intervenir auprès des ados et des éducateurs dans quelques temps afin de leur donner des conseils et des supports. Une sensibilisation sur l'alcool, le tabagisme et la drogue est également à l'étude. Obtenir ces labels est pour le club un moyen de valoriser tout le monde mais également de continuer à évoluer. Cette saison a été instauré des entrainements spécifiques de gardien de but et la saison prochaine une équipe senior féminine devrait voir le jour. Mais le président a souhaité rappeler hier soir "Attention, nos infrastructures ne sont pas extensible et les finances du club se maintiennent grâce aux manifestations que l'on fait. Je suis très content de votre travail et de l'engouement envers notre club mais il faut rester prudent sur l'avenir. On continuera à faire en sorte de se développer si toutes les conditions sont réunies et ne nous mettent pas dans le rouge. Nous sommes encore fragile". Rappelons que le club a perdu son plus gros sponsor (10 000€) et que malgré cela le club continue de progresser et d'évoluer. En tout cas, une nouvelle dynamique est en place chez les Coquelicots Montéchois et ça à l'air de porter ses fruits. 


La Rédaction (redaction@footpy.fr)

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :