Connectez-vous S'inscrire

U15 - Éric HERRIOU (Balma) : "Ce groupe peut atteindre le championnat national à conditions de ne pas s'éparpiller."

Vendredi 15 Avril 2016

Eric Herriou est un de nos tous meilleurs éducateurs et formateurs de jeunes. Celui qui a durant de longues années aidé les Fontaines à être un des meilleurs clubs formateurs amateurs de France est depuis deux ans en charge des U15 Elite de Balma. Sous ses ordres, cette équipe ne cesse de monter en puissance à l'image de son succès la semaine dernière face au leader Colomiers. Mais ce weekend c'est coupe du Midi avec un billet pour les demies qu'il faudra aller chercher à Lavaur. Rencontre avec un éducateur passionné, compétent, au franc-parler et dont le palmarès et résultats parlent pour lui. (par La Rédaction)


Après les Fontaines tu as pris une saison sabbatique. As tu coupé complètement avec le foot ou en as-tu profité pour voir des méthodes nouvelles ?
En faite après douze saisons aux Fontaines, j'ai effectivement dû couper une année suite à l’arrêt du TFCD. Je me suis ressourcé en reprenant une licence de joueur après plus de sept saisons sans jouer au sein d'un petit club de village prés de chez moi entraîné et présidé par un ami Michel Pitorre que j'avais côtoyé pendant plusieurs saisons au Fontaines. J'avais envie et besoin de retrouver des valeurs simples même si en district dans le Tarn certains terrains et certaines équipes vous donnent envie de vite passer à l’après-match. Quoi qu'il en soit je me suis attaché a cette bande de potes que je continue de dépanner quand je le peux.

Pour la première fois depuis de très longues saisons, Les Fontaines n'apparaîtront plus dans un championnat national en 2017/2017. Ce gâchis doit te toucher toi qui a contribué aux belles heures du club ? Était-il évitable ?
Bien sur que ça me touche après avoir passé tant de temps au sein de ce club.  Avec David Boué, Michel Pitorre et Michel Ivansic entre autres, nous avions année après année structuré et rebatti un pole formation très fort, ce qui nous a permis de refaire de ce club une des places fortes du football toulousain. Lors des dernières saisons que j'ai passées au Fontaines je pense qu'avec l'apport de personne telles que José Gomez, Christophe Molina, Christophe Auzeil, Nicolas Eouzan et bien d'autres nous étions ce qui se faisait de mieux en matière de formation sur Toulouse au niveau amateur avec l'arrivée tous les ans de nombreux joueurs alimentant les équipes séniors alors en CFA2, DH et PH. Après avoir défendu contre vents et marées notre projet malheureusement la direction du club a choisi une politique tout autre afin de protéger les intérêts personnels de certaines personnes. On connait la suite, donc oui c'était inévitable. Lorsqu'un club oublie de mettre au centre de sa politique sportive l’intérêt sportif de ses joueurs il se perd, enfin c'est mon avis.

"Je pense que pour le BSC les meilleurs jours sont à venir en terme de formation."

En terme de formation le BSC part de loin. Mais l'expérimenté que tu es dans ce domaine pense-t-il voir un jour une ou plusieurs équipes de jeunes en national ? Quels ingrédients sportifs et autres faudra t il mettre ?
Déjà je tiens à remercier la direction du Balma SC pour avoir pensé à moi et avoir cru en moi en faisant fi des préjugés et autres idées fausses que certaines personnes ont bien voulu propager. Lorsque Christophe Auzeil et Paul Raymond m'ont contacté je n'ai pas hésité une seconde. En effet je pense que tout est réuni au sein du club pour faire quelque chose d’intéressant en matière de formation. Ce club possède je pense ce qui se fait de mieux sur la région en matière de dirigeants et de bénévoles en son sein en terme de qualité et de nombre ce qui est très rare de nos jours. De plus toutes ces personnes sont passionnées et se dévouent corps et âmes pour ce club qui leur est cher, ce qui a mes yeux est un gage de stabilité. Au niveau sportif Fabrice Dubois qui a rejoint le club en même temps que moi et David Boué qui nous a rejoints cette saison œuvrent pour faire avancer les choses. Nous savons que le meilleur allié pour pouvoir mettre en place un projet de formation au sein d'un club est le temps. Toutefois nous sommes arrivés dans un club qui existait et fonctionnait déjà bien avec des éducateurs passionnés et humbles comme Jean-Marc Mirouze et Frédéric Nardi avec qui je travaille sur la catégorie U15 ou Jérôme Viala et Ahmed Slamnia pour ne citéer qu'eux qui sont au club depuis de nombreuses années comme beaucoup d'autres et qui lui ont permis d'avancer et d'exister en jeunes avant notre arrivée. Je pense qu'aujourd'hui l'équipe technique du club est de plus en plus forte et chacun en son sein se sent important.Pour arriver un jour en championnat national U17 et/ou U19 je pense que les fondations sont posées. Il nous faut nous armer de patience, continuer d'améliorer par petites touches ce que nous faisons déjà, et surtout être solidaires car nous faisons tous partie de la même famille chacun apportant sa pierre à l’édifice. Je pense que pour le BSC les meilleurs jours sont à venir en terme de formation au vu de la qualité dont font preuve les générations de joueurs qui arrivent pour le plus grand plaisir du staff seniors et de la direction du club qui en récolteront très prochainement les fruits.

Sur le plan sportif comment juges tu la saison de ton équipe ? Quelles ambitions pour cette fin de saison ?
Nous effectuons une bonne saison dans l'ensemble malgré quelques petits problèmes de blessures dans le domaine défensif en première partie qui nous ont causés quelques contres performances. J'ai un groupe attachant, passionné et demandeur ne cessant de progresser. Je suis persuadé que si ces enfants et leur entourage continuent de nous faire confiance et de travailler ce groupe peut atteindre le championnat national à conditions de ne pas s'éparpiller. Pour la fin de saison l'objectif reste de prendre énormément de plaisir ensemble tous les weekends et de continuer à progresser.

"Trop d'éducateurs à mon goût basculent trop vite dans l'encadrement des seniors sans avoir réellement fait le tour de la question en U17 et/ou U19 pour finir par changer de club sans arrêt..."

On sait que tu aimes suivre un groupe sur du long terme ? En sera t il de même avec celui là ou continueras tu à former les U15 en 2016/2017 ? Pourquoi ?
Contrairement à ce que vous pouvez penser non, Je pense que ce n'est pas une bonne chose de suivre trop longtemps un groupe. En effet je l'ai fait aux Fontaines avec la génération 92 que j'ai suivie quatre ans pas par envie mais plutôt par obligation même si c'était un super groupe mais la quatrième saison a été très laborieuse en terme de résultat. Pour l'an prochain je suis au service du club et de notre projet, il y'a un super groupe 2002 qui arrive en U15 mais s'il faut que je prenne une autre catégorie je le ferai sans problème, d'ailleurs les vétérans ne cessent de me solliciter le vendredi soir ! (rires)

Comment juges tu l'évolution générale de la politique des clubs régionaux pour les catégories jeunes ? Nombreux pensent que faute de moyens , certains font plus de la garderie (pour avoir des cotisations) que de la formation ? Vas tu dans ce sens ?
Malheureusement trop peu de clubs effectivement dans la région mettent en place de réels projets de formation avec les moyens nécessaires pour s'attacher les services d'éducateurs expérimentés et diplômés. Ceux-ci préférant donner des fixes exorbitants à des joueurs seniors en fin de cycle plutôt que de former des joueurs attachés à leur club en véhiculant ses valeurs. D'autres n'ayant pas de moyen font comme ils peuvent. Enfin trop d'éducateurs à mon goût basculent trop vite dans l'encadrement des seniors sans avoir réellement fait le tour de la question en U17 et/ou U19 pour finir par changer de club sans arrêt sans vraiment rien construire d'intéressant à mes yeux. En définitive trop de clubs surfent sur les résultats d'une ou deux génération de gamins pour se faire de la pub en matière de formation sans réellement mettre en place quoi que se soit. Je trouve ceci regrettable car nous possédons sur Toulouse et ses environs un fort potentiel de jeunes qui n'est pas suffisamment exploité au détriment des joueurs que nous formons ayant du mal à exister au delà du niveau DH seniors alors que notre ligue mériterait un deuxième club professionnel et un ou deux club au niveau national.

Pour finir reverrons nous Éric à la tête d'une équipe  évoluant en championnat National ou ce n'est pas un objectif primordial ?
Peut être mais je suis épanoui pour le moment avec mes U15 et je prends énormément de plaisir contrairement à ce que peuvent penser certaines personnes qui en définitive me connaissent très mal. De plus je suis respectueux du travail effectué par les éducateurs U17 et U19 qui sont en place depuis plus longtemps que moi. Enfin pour le moment aucune équipe de jeunes du BSC n'est au niveau national et comme je me sens très bien ici je n'ai aucune raison d'aller voir ailleurs.

Par La Rédaction

HERRIOU ÉRIC
Né le 31/08/1977 à Le Blanc Mesnil (93)
Poste : J'ai joué gardien de but jusqu’à l'âge de 18 ans puis défenseur ou milieu par la suite avant de reprendre les gants de temps à autre depuis peut afin de dépanner un de mes amis Michel Pitorre dans un village du Tarn à Cahuzac-sur-Vère.
Parcours 
- Joueur : 1983-1992 AC Bobigny (93), 1992-1994 ES Parisienne (18ème), 1994-1995 CA Romainville (93), 1995-1997 AC Bobigny (93), 1997-1998 AS Muret , 1998-2000 ASPTT Toulouse, 2003-2006 FC Graulhet (81), 2013-2016 FC Vère Grésigne (81)
- Éducateur : 1991-1997 AC Bobigny (93), 1998-2000 ASPTT Toulouse, 2000-2012 Toulouse Fontaines, 2012-2013 TFCD, 2014-2016 Balma SC.
Diplome : BEF
Profession : Postier

Eric Herriou se plait à Balma et ce n'est pas pour déplaire aux dirigeants rouge et blanc (crédit photo Balma SC)
Eric Herriou se plait à Balma et ce n'est pas pour déplaire aux dirigeants rouge et blanc (crédit photo Balma SC)

La Rédaction

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :