Connectez-vous S'inscrire

U17 R1 - Johan RINI (entraîneur de Muret) : "Les joueurs ont mérité ce titre"

Jeudi 25 Avril 2019

Ils sont de retour dans une division qu'ils n'auraient jamais dû quitter. Les U17 de Muret viennent de s'adjuger le titre de champions en Régional 1, leur permettant de retrouver la saison prochaine le championnat National. Une grande satisfaction pour l'entraîneur Johan Rini qui aura su, en deux saisons, remettre son équipe sur les bons rails. Retour avec lui sur le match du titre, les sentiments qui prédominent et les perspectives pour l'avenir. (Par Dennis Bergkamp)


Quel est ton sentiment après cette victoire synonyme de titre ?
C’est évidemment beaucoup de fierté et de joie. Ce n’était pas le plus beau match de l’année loin de là mais l’essentiel était de valider notre super saison à domicile devant les personnes qui nous suivent depuis le début. Les joueurs avaient répondu présents dans le match clé à Colomiers, il nous fallait terminer le boulot. Avec une seule défaite pour l’instant je pense que les joueurs ont mérité ce titre. Ils ont fait preuve de beaucoup d’humilité et de caractère tout au long de la saison. C’est la victoire d’un groupe avec quasiment vingt-cinq joueurs utilisés en R1, un groupe assidu, travailleur et attachant. Il faudra garder ces valeurs l’an prochain si l’on veut exister mais j’ai confiance en nos 2003 qui ont déjà beaucoup joué en R1. Avec quelques renforts intéressants on devrait pouvoir se régaler et être compétitif l’an prochain.

Ça fait quoi de retrouver les Nationaux deux ans après la descente ?
C’est une satisfaction pour l’ensemble du club. On savait que cette année allait être difficile. Nous avions perdu des joueurs importants et la plupart des joueurs du groupe n’avaient jamais joué en R1. En ciblant des joueurs sur des postes où l’on avait des besoins, on a réussi à construire un groupe compétitif avec une grande force collective prêt à se dépouiller sur le terrain et qui a su répondre tout au long de la saison aux divers scénarios proposés. On est satisfait aussi car on a proposé, il me semble, beaucoup de jeu toute la saison. C’est une philosophie que l’on a et je pense que les joueurs se reconnaissent là-dedans.

C’est un peu le signe du destin que de s’imposer face à Albi alors que c’était le match décisif la saison dernière…
Oui c’est vrai que c’était un remake mais l’an passé nous n’avions pas notre destin entre nos pieds au contraire de samedi. Et Albi jouait la montée, ce n’était pas le cas ce weekend. 

Comment s’est passé la rencontre ? Au vu du score les joueurs n’ont pas trop été pris par l’enjeu…
La première mi-temps a été difficile car à la pause il y avait 0-0… Les joueurs ont cru que le match allait être facile car il manquait quelques joueurs importants à Albi et nous étions en pleine confiance depuis notre victoire à Colomiers. Il a fallu les recadrer à la mi-temps et les piquer un peu dans leur orgueil. Tout le club était là, on ne pouvait pas montrer un tel visage. Heureusement il y a eu du mieux en seconde période et Albi a lâché au fil des minutes nous permettant d’aggraver le score.

"Si on peut faire le doublé on prend !"

Johan Rini savoure cette victoire du beau jeu. (crédit: DB / Footpy - archives)
Johan Rini savoure cette victoire du beau jeu. (crédit: DB / Footpy - archives)
Quel a été le discours de la semaine ?
C’était très simple : il nous manquait une victoire et il restait quatre matchs. Même si nous avions fait le plus dur en gagnant à Colomiers, nous étions désireux de le faire le plus vite possible d’autant plus que nous étions à domicile. Les joueurs connaissaient l’enjeu, nous avons coupé un peu après la victoire à Colomiers et on s’est remis au boulot avec beaucoup d’enthousiasme pour bien aborder ce match.

Maintenant quels vont être les objectifs pour la fin de saison et la saison prochaine ?
Il reste encore trois matchs à jouer et l’on va jouer le jeu jusqu’au bout en intégrant encore plus de premières années. De toute façon les équipes que l’on rencontre n’ont plus rien à jouer hormis peut-être le TMFC mais qui a la qualité et un matelas d’avance important pour s’en sortir. Ensuite on a une demi-finale de coupe Occitanie (contre Albi, NDLR). C’est que du bonus, ça va être l’objectif de fin de saison même si ce n’était pas du tout une priorité. Mais si on peut faire le doublé on prend ! Il faut surtout que les joueurs profitent de leurs derniers matchs ensemble en prenant beaucoup de plaisir.

Un dernier mot à ajouter ?
Je voudrais vraiment remercier Alain notre coordinateur pour son aide tout au long de l’année. N’importe quel coach aimerait avoir un dirigeant comme ça, il a sa part dans ce succès. J’associe bien entendu Brice et Philippe, éducateurs des équipes II et III qui ont su toujours mettre les R1 dans les meilleures dispositions sur les séances et/ou matchs, je les en remercie vraiment. Chapeau aussi à tous les dirigeants de la catégorie qui ont assuré un bon fonctionnement tout au long de l’année en faisant la touche ou délégués. Et merci au club qui a toujours répondu favorablement à nos demandes pour nous permettre d’être dans les meilleures conditions lors des déplacements. Les joueurs attendent le McDo par contre (rires).

Recueillis par Dennis Bergkamp
dennisbergkamp@footpy.fr

Le t-shirt dit tout: "Je peux pas... Je monte en 17 Nat avec Rini !". (crédit: J.R.)
Le t-shirt dit tout: "Je peux pas... Je monte en 17 Nat avec Rini !". (crédit: J.R.)

Dennis Bergkamp

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :