Connectez-vous S'inscrire

U19 Nationaux - COLOMIERS en manque d’efficacité face à MONTPELLIER

Mardi 5 Décembre 2017

Sur une série de quatre matchs sans défaite (1V-3N), Colomiers espérait enchaîner face au leader Montpellier. Las, plus expérimentés et plus réalistes les Montpelliérains sont venus glaner les trois points de la gagne non sans se faire peur en seconde période. Les joueurs d’Ahmed Slamnia regretteront de n’avoir pas marqué lors de leur temps fort. Mais un match se joue sur quatre-vingt-dix minutes. (Par Dennis Bergkamp, photos Dennis Bergkamp et Bernard Espada)


Il y avait comme des airs de Nice, l’adversaire columérin il y a quinze jours. À quelques détails près. Les joueurs à la Colombe évoluaient ce coup-ci à Andrieux, dans leur antre habituel. Mais est-ce dû au froid de canard qui sévissait avec de la neige de surcroît, toujours est-il que les Columérins faisaient preuve de la même apathie en première période que face aux Aiglons. Seul Lartigue tentait d’écoper les velléités montpelliéraines avec de l’engagement, parfois trop. Une fébrilité sanctionnée d’un but rapide de Lopez sur un corner tendu venu de la droite où Castro se troue (16e, 0-1). Juste avant ce corner il manquait de communication avec son défenseur, ce que lui reprochait Ahmed Slamnia, son entraîneur. Globalement impérial depuis le début de saison, le gardien local n’était que peu rassurant sur cette première période à l’image de sa sortie hasardeuse à l’entrée de la surface qu’il sortit tout de même de la tête. En face, plein de maîtrise les Montpelliérains déroulaient leur football sans pour autant se procurer d’énormes occasions malgré les différences faites par ce même Lopez ou Caumet, le Paul Scholes de la Paillade. Les garçons de Frédéric Garny manquaient même de faire la différence sur coups de pied arrêtés ou sur ce contre rondement mené où Ammour reprit un centre de Robert mais Touzis repoussait sur sa ligne (44e). Entretemps, les joueurs d’Ahmed Slamnia venaient de perdre Pérez sur blessure (entorse au genou) et exploitaient mal leurs centres. On entendit même un « Allez, Balma » erroné et corrigé par la supportrice, ce qui fit rire l’assistance.

Ichalalen se met au travail
Revenus avec de meilleurs intentions, les Columérins mettaient plus d’engagement comme il y a quinze jours. Mais, contrairement à Nice et comme l’avouera l’entraîneur Frédéric Garny à la fin de la rencontre, il n’y aura pas de but pour lancer la révolte. La faute à un Ichalalen qui repoussait toutes les tentatives, que ce soit d’Alexandre (60e) ou d’Ambongo (79e) sur son premier ballon. Car, pendant une vingtaine de minutes les locaux poussaient fort mettant sur le reculoir des Montpelliérains soudain fébriles. Lartigue se retrouvait même seul suite à un long ballon mais le capitaine mettait trop de temps pour frapper et permettait le retour de Vidal (70e). La minute précédente, Karraoui était à deux doigts de faire le break sur un centre d’Ammour. Sentant le vent tourner, Frédéric Garny décidait alors d’opter pour un choix plus défensif. Tactique payante. Cassant le rythme, envoyant les ballons dans les arbres et sur la route, les visiteurs gagnaient la guerre psychologique par expérience. Pour des jeunes joueurs ils avaient déjà le savoir-faire de vieux roublards. Malgré leur temps fort les Columérins ne reviendront pas à la marque et auront quelques regrets même s’il faut garder du positif. La lutte pour le maintien sera âpre jusqu’au bout. Les deux oppositions contre Nice et Montpellier, des clubs formateurs, auront ainsi montré le chemin qu’il reste à parcourir pour encore progresser. Le partenariat avec leurs homologues montpelliérains leur sera sans doute bénéfique.

Par D.B.


LES RÉACTIONS
Frédéric GARNY (entraîneur de Montpellier) : « La première fois que je rapporte des points d’ici »
« On a réalisé une première période aboutie où l’on peut revenir avec deux buts d’avance si on est plus altruiste dans le dernier geste et sur coup de pied arrêté. Puis en deuxième période on a subi et on n’était pas loin de la rupture. On a joué à cinq derrière dans le dernier quart d’heure pour solidifier et ça a tenu. Mais on doit proposer autre chose par rapport à un club formateur. On était plus dans la panique. Il y avait sûrement des émotions car on est leader et les garçons se mettent peut-être plus de pression qu’il n’en faut. Le score prend plus l’enjeu. En voulant protéger le but ils déjouent. Après il faut relativiser. On est tombé sur un adversaire de qualité. On connaît les valeurs de Colomiers. Ce sont des battants qui ne lâchent pas. Depuis trois ans que je suis dans la catégorie c’est la première fois que je rapporte des points d’ici je crois. Il ne faut donc pas minimiser cette victoire. On est content mais on doit gommer cette deuxième période par rapport à la maîtrise. Maintenant, le challenge, c’est d’aller au bout et de terminer premier. Les petits se le sont approprié car ils ont de suite branché le portable. Il sera dur de faire mieux par rapport aux matchs aller où nous n'avons perdu qu’une fois. Mais on recevra Nice, Toulouse et Monaco nos concurrents directs. Il faut être compétiteurs dans la compétition et ne pas se contenter de ce qu’on a produit aujourd’hui. »

Ahmed SLAMNIA (entraîneur de Colomiers) : « On aurait peut-être mérité mieux »
« Depuis quelques matchs, l’équipe est beaucoup mieux et plus cohérente, notamment dans le bloc défensif où l’on ne concède que très peu d’occasions. Mais c’est derrière où nous ne sommes pas sur la relance et que l’on n’arrive pas à marquer plus de buts. Aujourd’hui (samedi), on a été très poussif en première période. On a perdu beaucoup de duels et, à ce niveau-là il est indispensable de les gagner. En deuxième période, on est rentré avec de meilleures intentions et on s’est créé plus de situations qu’eux. Malheureusement, on a du mal à être décisif et à être régulier sur quatre-vingt-dix minutes. Montpellier a eu un très bon gardien et a su être intelligent et expérimenté en temporisant par moments. Pour nous, on doit continuer à travailler les phases de transition offensives car on se doit de marquer plus. On aurait peut-être mérité mieux sur ce match. En tout cas, les garçons prennent du plaisir et font des matchs de qualité depuis quelques semaines. Il nous faut maintenant travailler ce jeu vers l’avant pour être plus décisif. »

LA FEUILLE DE MATCH
U19 Nationaux – poule D, treizième journée
Samedi 2 décembre 2017, 14h30
Colomiers, stade Bernard Andrieux
COLOMIERS / MONTPELLIER 0-1 (MT : 0-1)
Arbitres : M. Bastien Lalbie assisté de MM. Emmanuel Julien et Maxime Lafon.
Avertissements : Alexandre (45e + 2), Yasar (74e), Lartigue (88e) à Colomiers – Caumet (43e) à Montpellier.
But : Lopez (16e) pour Montpellier.
 
COLOMIERS : Castro – Seimandi, Coquin, Yasar, Lartigue (cap.), Landrieux, Faty (Valette, 88e), Touzis, Alexandre, Perez (Camara, 43e), Villen (Ambongo, 79e). Non entrés en jeu : Taupin, Sansus. Entraîneur : Ahmed Slamnia.
MONTPELLIER : Ichalalen – Di Lorenzo (Trichard, 63e), Personne, Saintini, Vidal, Benchama (Gbeuly, 46e), Robert (Cidolit, 76e), Caumet (cap.), Karraoui, Lopez, Ammour. Non entrés : Vercruysse, Ligali. Entraîneur : Frédéric Garny.

Belle entente entre tous les acteurs de la rencontre. (crédit: DB / Footpy)
Belle entente entre tous les acteurs de la rencontre. (crédit: DB / Footpy)

Dennis Bergkamp

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :