Connectez-vous S'inscrire

U19 R1 - Pays BA / Cugnaux, les dessous d'un après-match agité

Vendredi 9 Mars 2018

"Ce qui me gêne, c'est cet engouement médiatique". Le président du Pays Basse Ariège Olivier Aribeaud digère mal cet épisode malheureux qui s'est déroulé dimanche dernier dans son enceinte à Saint-Jean-du-Falga. "J'ai du mal à dormir depuis cet événement. Je suis peiné pour le petit. Je me mets à la place des parents. J'ai appelé le coach de Cugnaux pour prendre des nouvelles de son joueur. Ce sont des choses qui ne devraient pas arriver. On va en tirer les conséquences", explique-t-il.
Rappel des faits: en U19 Régional 1, Cugnaux s'impose 2-0 à PBA en terminant la rencontre à onze contre dix Ariégeois. "Le match s'est pourtant très bien passé" assure l'entraîneur cugnalais Laurent Garcia, dont c'était la première dimanche. Mais, alors que les joueurs se serrent la main, les choses s'enveniment entre deux protagonistes. Et, là, c'est l'attroupement général. On se bouscule, on se crache dessus. Des coups partent, malheureusement l'un d'eux touche l'un des joueurs cugnalais qui tombe inanimé au sol. "Mon collègue de PBA et moi-même avons essayé de le protéger alors qu'il avait perdu connaissance. Ça n'a pas empêché certains de le frapper à terre" se désole Laurent Garcia. Joint par nos soins, l'entraîneur ariégeois Marvin Lafaye a préféré laisser à son président le soin de gérer l'affaire, sans doute choqué par ce qu'il avait vécu. "C'est malheureux car j'aurais préféré que l'on parle de la victoire de notre équipe seniors contre Cugnaux. Mais on étudie en interne les actions à mener. S'il faut mettre des suspensions à titre conservatoire, on le fera" assure avec véhémence Olivier Aribeaud.


Quelle suite pour cette affaire ?

Dès lors, que va-t-il se passer ? "Nous avons porté plainte à la gendarmerie tout comme les parents. Un parent a pris toutes les photos que les gendarmes ont récupérées. La justice va faire son travail désormais" explique le coach cugnalais. "Je n'ai rien contre le PBA. Son entraîneur était désolé et le président m'a appelé pour s'excuser de ce qu'il s'était passé et prendre des nouvelles de Samir. Il faut juste qu'il fasse attention à son public car je suis sûr qu'il veut que cela revienne à la normale" poursuit-il.
"C'est malheureux mais ce n'est qu'un cas isolé. On ne doit pas remettre en cause le foot en Occitanie. Le sport doit maintenant reprendre ses droits. En tout cas, une action judiciaire est en cours à la gendarmerie. Nous prendrons les décisions en conséquence après avoir vu leurs rapports" regrette le président ariégeois.
Contactée par la rédaction la Ligue n'avait pas encore tous les éléments en sa disposition pour communiquer sur le sujet. Mais il se pourrait bien que les instances soient saisies selon le rapport des arbitres et du délégué, bousculé dans l'affaire. "Les officiels nous ont tout de même félicité pour avoir su calmer le public" reconnait Laurent Garcia.
En attendant, une nouvelle confrontation entre le PBA et Cugnaux aura lieu ce week-end, en U17 et en terre cugnalaise cette fois-ci. "Tous les jours, j'ai la Ligue au téléphone pour voir quelle procédure mettre en place" assure Olivier Aribeaud. "L'entraîneur des U17 du PBA m'a appelé et je lui ai affirmé que tout se passerait bien. Le match sera surveillé de très près" explique le coach de Cugnaux. D'après la Ligue, il se pourrait qu'il y ait trois officiels et un délégué pour la rencontre. Aux dernières nouvelles, seul un central est pourtant prévu pour ce match. Espérons que l'on évoque simplement le football dimanche. Sinon, les nuits du président Aribeaud seront encore bien agitées.

Par DB

U19 R1 - Pays BA / Cugnaux, les dessous d'un après-match agité

Dennis Bergkamp

Catégories | Les News | Mercato | Dream Team | Tapis Rouge | Flash Back | Gants d'Or & Buteurs | Arbitres | Immersion/Aparté | FootpyTv | Divers


Dans la même rubrique :