Connectez-vous S'inscrire

Universitaires - Les "Girls" de PAUL SAB' touchées mais pas coulées

Vendredi 19 Janvier 2018

Placées dans une poule de trois aux côtés de Bordeaux et de Montpellier, les Toulousaines ont entamé le championnat de France Élite à domicile par un score nul et vierge face aux Héraultaises. Mais les filles de Sylvain Blaise ont rendu les armes lors de la séance des tirs au but (0-3). Toutefois, pour l’instant, seul le partage des points est pris en compte au classement. (Par Socrates)


Pour que les choses soient bien claires, on revient tout d’abord sur le règlement de ce championnat de France Élite féminin : en cas d’égalité au coup de sifflet final, les deux équipes doivent procéder à une séance de tirs au but ; mais les résultats de cette loterie ne serviront qu’à départager les trois équipes au terme de l’ultime journée. Le duel entre Bordelaises et Montpelliéraines s’était déjà terminé sur un résultat nul (0-0). Mais les Girondines avaient eu le dernier mot (4-3 tab).
Par la suite, les deux premiers de poule poursuivront l’aventure en quarts de finale. Pour rappel, dans leur armoire à trophées, les joueuses de l’université Toulouse III-Paul Sabatier comptent cinq couronnes nationales (2011, 2012, 2014, 2016, 2017). Et cet été à Coimbra (Portugal), les protégées de Sylvain Blaise disputeront les Jeux Universitaires (une qualification obtenue l’an passé grâce à leur troisième place au championnat d'Europe à 7) qu’elles ont déjà remportés en 2012.
 
Les meilleures opportunités pour Montpellier
Concernant ce derby d’Occitanie, disputé sur le synthétique du stade Pierre-Cahuzac, les Montpelliéraines se créaient les meilleures opportunités. D’entrée de jeu, lancée en profondeur par Machado, Mazzula donnait les premiers frissons à la défense toulousaine avec une frappe à ras de terre dans la surface stoppée par Verdier (3e). Dans la foulée, cette fois plein axe à vingt mètres, l’attaquante dévissait sa reprise de volée (7e). Par la suite, esseulée côté droit, Burtin ratait le cadre sur un tir tendu (31e). Quant à la seconde période, Gillet loupait le coche sur une frappe aux abords de la zone de vérité (64e). Sans oublier les deux arrêts d’Hernandez sur des tirs de Souag (77e) et de Burtin (90+2).
Côté toulousain, on retenait seulement les occasions de Chirat (45e, sur coup franc) et de Braunwart (87e, frappe dans la surface). Désormais, les « girls »  de Paul Sab' devront patienter jusqu’au 1er mars pour leur second derby en terre bordelaise.
 
Par Socrates

Les filles de Paul Sab devront s'imposer à Bordeaux pour se qualifier. (crédit: Socrates / Footpy)
Les filles de Paul Sab devront s'imposer à Bordeaux pour se qualifier. (crédit: Socrates / Footpy)

LES RÉACTIONS
Sylvain BLAISE (entraîneur de l’université Toulouse III-Paul Sabatier) : « On a clairement manqué de percussion »
« Nous avons eu pas mal de difficultés sur le plan offensif. On a clairement manqué de percussion. Désormais, tout va se jouer sur cette ultime journée et ce déplacement à Bordeaux. Une chose est sûre: si on s’impose, on aura notre billet pour la phase finale. »
 
Laurent MORTEL (entraîneur de l’université de Montpellier) : « Un manque d’efficacité dans les trente derniers mètres »
« Dans la possession de balle, je crois que nous avons été assez dominateurs. Mais le constat est clair. Nous avons eu un manque d’efficacité dans les trente derniers mètres. Face au 3-5-2 des Toulousaines, on a dû modifier notre tactique en seconde période. Concernant notre avenir, on attend avec impatience le résultat entre Bordeaux et Paul Sabatier. »

Après le futsal, place au championnat de France universitaire pour l'arbitre M. Tlemcani. (crédit: Socrates / Footpy)
Après le futsal, place au championnat de France universitaire pour l'arbitre M. Tlemcani. (crédit: Socrates / Footpy)

LA FEUILLE DE MATCH
Championnat de France universitaire Elite féminin, deuxième journée
Jeudi 18 janvier 2018, 15 heures
Toulouse, stade Pierre-Cahuzac, terrain synthétique
UNIVERSITÉ TOULOUSE III-PAUL SABATIER / UNIVERSITÉ DE MONTPELLIER 0-0 (0/3 aux TAB)
Arbitres : M. Walid Tlemcani assisté de Daouda Bakayoko et Dimitar Braykov.
Tirs au but: Palou, Da Costa, Martinez (ratés) pour Toulouse - Bogi, Moussa, Gillet (réussis) pour Montpellier.
Avertissement : Da Costa (38e) à Toulouse.
 
UNIVERSITÉ TOULOUSE III–PAUL SABATIER : Verdier – Arcambal, Palou (cap.), Grégoire-Cufi, Cugat, Da Costa, Chirat, Talens, Manuel, Garcia, Martinez. Entrées en jeu : Berges, Bima, Braunwart, Hernandez, Noizat.
Entraîneur: Sylvain Blaise (assisté de Madjid Alliche).
UNIVERSITÉ DE MONTPELLIER : Joly – Bourma, Muller, Azais (cap.), Bogi, Moussa, Champagnac, Burtin, Bodain, Machado, Mazzula. Entrées en jeu : Gillet, Souag. Non entrées en jeu : Pauleau, Trinquier.
Entraîneur: Laurent Mortel (assisté de Frédéric Dumazert).

Les Montpelliéraines ont pris une belle option pour la qualification. (crédit: Socrates / Footpy)
Les Montpelliéraines ont pris une belle option pour la qualification. (crédit: Socrates / Footpy)

Socrates

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :